Sécurité: le Bataillon d'Intervention Rapide (BIR) fait une prise très importante dans le nord Cameroun.

photo d'illustration

News
Typography

Le Bataillon d’intervention rapide (BIR) a mis la main sur quatre bandits de grand chemin spécialisés dans les prises d’otages dans la région du Nord Cameroun, avec ramifications à la Centrafrique et au Tchad, a appris lundi APA de sources sécuritaires.Selon la gendarmerie qui diligente l’enquête, ces preneurs d’otages opéraient dans la localité de Mbaiboum, à la frontière avec la Centrafrique et le Tchad et dont le chef de gang, un certain Oussouman Oumar, est un ex-militaire tchadien qui utiliserait une carte nationale d’identité camerounaise. 

Ce dernier qui été mis aux arrêts dans la localité de Mayo-Bocki, non loin de la ville de Ngong, et son interpellation a conduit à celle de trois de ses complices, dont son frère, Adamou Oumar.

L’interrogation desdits malfrats a conduit à leurs caches d’armes notamment dans la localité de Touboro où des fusils d’assaut, des lire tout l'article sur le journal du Cameroun

Ajouter un Commentaire