Le rapport Alarmant d'une ONG prédit un risque d'insurection au Cameroun

Photo d'illustration

News
Typography

Dans un rapport à paraître, International Crisis Group (ICG) évoque un risque d’insurrection armée dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, secouées depuis un an, par une crise née des revendications corporatistes, qui a pris la coloration socio politique et identitaire.

Selon l’Ong, la date du 1er octobre 2017, est le point culminant de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, « la crise qui dure depuis un an dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest a dégénéré le 1er octobre, en marge de la proclamation symbolique d’indépendance de l’Etat d’Ambazonie par des militants sécessionnistes», lit-on dans le rapport de l’ICG.

L’ONG dont la mission est de prévenir et résoudre les conflits meurtriers, recommande au président Biya de prendre ses responsabilités et d’agir rapidement.

« S’il [Paul Biya] veut éviter la naissance d’une insurrection armée dans les régions anglophones, qui ne manquerait pas d’avoir des répercussions en zone francophone, le président camerounais doit aller au-delà des mesures cosmétiques et prendre ses responsabilités pour trouver des solutions politiques à la crise. (…) La gravité de la situation oblige à agir plus vite», prévient le rapport. «Ces réformes devraient être précédées d’un dialogue inclusif au plus haut niveau», alors que «l’aggravation de la crise (…) requiert désormais l’intervention d’un médiateur crédible», fait savoir ICG.

Pour ICG, le nombre de sécessionnistes la suite de l'article ici