Au terme de l’audition de 15 candidats, du 12 au 13 février 2019 à Douala, la filiale au Cameroun de la multinationale pétrolière Total vient de procéder à la désignation des trois lauréats de son Challenge Startupper de l’année.

Le classement définitif des trois vainqueurs sera révélé le 15 mars 2019 dans la capitale économique camerounaise, à l’occasion de la remise des prix.

L’on découvrira alors qui sera le grand vainqueur, entre Benjamin Belibi, porteur avec son frère jumeau du projet Pneupur, qui consiste au recyclage des pneus usagés pour la fabrication des revêtements des sols et terrains de sport ; Roseline Edwige Melingui Ayissi, porteuse d’un projet d’assainissement des villes à coûts réduits, grâce à un réseau de récupérateurs et recycleurs ; ou encore Conrad Tankou, dont le projet baptisé Gicmed, consiste en la création d’une plateforme de télémédecine et d’un microscope numérique permettant à des spécialistes de diagnostiquer le cancer du sein à distance.

 

Le premier prix de ce concours dédié aux jeunes entrepreneurs est doté d’une enveloppe de 12,5 millions de francs Cfa et «d’un accompagnement sur mesure avec des grandes écoles et cabinets de la place», ainsi que d’une large campagne de communication qui permettra de donner plus de visibilité au projet primé. Des enveloppes respectives de 7,5 et 5 millions de francs Cfa sont affectées au 2ème et au 3ème prix.

Investiraucameroun.

Promoteur de la start-up camerounaise Will & Brothers, qui lança notamment le tout premier service de drone civil dans le pays, William Elong, qui a récemment lancé Algo Drone, une holding basée en Allemagne, révèle avoir réussi le closing de son opération de levée de fonds annoncée début 2018, à 2 millions d’euros, soit un peu plus de 1,3 milliard de francs Cfa.

Le génie camerounais, qui souffle sur sa 26 ème bougie ce 15 janvier 2019, indique que ces financements mobilisés auprès des investisseurs, permettront à Algo Drone de développer le volet recherche et développement, puis de lancer la conquête du marché international avec les drones «made in Cameroon» et «Cyclop», son offre d’intelligence artificielle.

«La première levée de fonds (environ 124 millions FCfa, Ndlr) nous a permis d'acquérir de l'expertise, la seconde nous permet de grandir (…) Les contributeurs sont étrangers. Je suis content d'avoir un board international, qui m'apporte plus de 30 ans d'expériences d'un coup. Ceci dit, je trouve un peu dommage d'être le seul africain à la barre», commente le jeune entrepreneur camerounais, qui dit avoir reçu de nombreuses commandes en provenance d’Afrique centrale et de l’Ouest, depuis la présentation officielle des premiers drones fabriqués au Cameroun, le 2 février 2018.

«Nous avons reçu commande d’une centaine de drones. Mais, nous n'avions pas la capacité de production suffisante pour adresser la demande. Nous avons fait les ajustements nécessaires sur le dernier semestre de l’année 2018, lesquels ajustements ont porté leurs fruits au cours du dernier trimestre. En effet, entre octobre et décembre 2018, nous avons enregistré plus de commandes qu'en 2 ans. Il fallait juste accepter de céder une partie de la chaine de production à des partenaires techniques, notamment sur la partie matérielle, tout en gardant en interne la propriété intellectuelle et la partie logicielle du drone», confie-t-il.

InvestirauCameroun.

La Camerounaise Josiane Salomé Tchoungui vient d’être promue au poste de directrice générale d’Orabank Benin, a appris APA vendredi de sources concordantes. Après avoir occupé de hautes responsabilités dans plusieurs institutions bancaires notamment la BGFI Bank Cameroun dont elle a passé cinq années comme directrice générale adjointe celle-ci devra maintenant faire ces preuves au Groupe Orabank qu’elle a rejoint en septembre 2018.

DG Orabank

Selon des sources, la nouvelle directrice générale de ce groupe bancaire pour le Bénin âgée à peine de 40 ans, devra gérer une banque dotée d’un capital de 8 558 240 000 XOF, soit 93,68% du capital global d’Orabank.

publicité yapee 2

A la tête d’une banque qui cumule presque trente ans d’activité, Josiane Salomé Tchoungui devra veiller davantage à la mise en œuvre des trois convictions majeures d’Oragroup.

Il s’agit entre autres, d’accompagner le secteur privé, financer les programmes d’infrastructures et valoriser l’épargne.

Ses activités devant aller dans le sens de donner plus de visibilité aux produits et services qu’offre la banque: solutions de banque à distance, produits de bancassurance, solution monétique avec des cartes bancaires sous régionales, service de transfert d’argent, crédits à court, moyen et long termes.

Lejournalducameroun.

Cent vingt et un milliards de Francs CFA ont déjà été mobilisés dans le cadre d’une levée de fonds d’une valeur de 150 milliards de Francs CFA que le Cameroun a initié auprès de la bourse des valeurs de Douala.

publicité yapee 2

Neuf banques et institutions financières ont garanti une enveloppe de 121 milliards de Francs CFA fin de favoriser la réussite de la levée de fonds lancée lundi par le Cameroun auprès de la Douala stock exchange. Ce sont : la Société Générale Cameroun, Afriland first bank, EDC Investment, Bicec, Ecobank, UBA, BGFI, SCB Cameroun et Financial Capital.

Le Cameroun devra encore récolter 28, 5 milliards jusqu’au 9 novembre prochain, afin d’atteindre la les 150 milliards de Francs CFA initialement recherchés dans le cadre de cet emprunt obligataire, cinquième du genre depuis l’an 2010.

Les fonds récoltés au terme de cette opération permettront de financer des chantiers de la Coupe d’Afrique des nations « Can 2019 ». Les Complexes sportifs de Japoma et d’Olembe bénéficieront ainsi de 36 milliards de Francs CFA et 34 milliards de Francs CFA. Des projets énergétiques seront également financés grâce à cet emprunt, notamment,  la construction du barrage hydroélectrique de Bini (Adamaoua), la participation de l’Etat pour la centrale hydroélectrique de Lom Pangar (Est), la construction des lignes électriques Yaoundé – Abong-Mbang.

journalducameroun.com.