Cameroun - Crise anglophone: Une école publique brûlée à Mutengene, dans la région du Sud-Ouest

News
Typography

Dans la nuit de jeudi (17 aout 2017) à vendredi, une école publique a été brûlée. Cet acte criminel est attribué à ceux qu’on surnomme dans cette partie du Cameroun de «Ministres du feu».

Selon Radio Balafon émettant depuis Douala, c’est la 8e école incendiée en moins de deux semaines dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest Cameroun. Les auteurs de cet incendie perpétré à Mutengene sont encore non identifiés. Ces derniers choisissent de s’attaquer aux écoles et autres édifices publics.

Ces actes répétés d’incendie des écoles jettent un doute sur la reprise effective des cours dans ces deux régions, 17 jours avant la rentrée 2017. En plus certains riverains accusent les forces de maintien de l’ordre de n’engager aucune stratégie pour mettre hors d’État de nuire ces «ministres du feu».

En février dernier, la ville située dans le département du Fako, au carrefour des routes de Buéa, Limbé et Tiko, avait déjà été le théâtre de la colère des dissidents de la crise anglophones. En effet, des assaillants ont attaqué un commissariat de police, avant d’être repoussés par les forces de renfort venues d’ailleurs.

Avant de prendre d’assaut le commissariat, ils sont allés vandaliser le lycée bilingue de la ville. En plus d’importants dégâts matériels, le bilan de cette opération faisait état d’un mort.

Source: Cameroon.info.net