Cameroun: La société de ramassage d'ordures menace de nouveau.

crédit Photo: Yves Ndoung

News
Typography

La société Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam) informe que, sur instructions du président de la République, l’Etat du Cameroun a réglé, mi-décembre 2017, 45% des créances dues à Hysacam. Ce qui correspond à un montant de 2,5 milliards FCFA.

Mais, révèle Hysacam, le reliquat (55%) n’a jusqu’ici pas encore été versé. « Si cette situation perdure, le risque est grand que l’activité soit de nouveau perturbée », prévient la société. Elle note que, depuis le paiement de décembre 2017, le ramassage des ordures avait repris de plus belle. D’ailleurs, le ministre de l’Habitat et du Développement urbain, Jean Claude Mbwentchou, n’avait pas caché sa satisfaction, au terme des tours de ville effectués à Douala et Yaoundé, au mois de janvier 2018.

Les descentes sur le terrain du ministre Mbwentchou étaient consécutives aux fortes perturbations que l’activité d’Hysacam a connues, durant l’année 2017. Du fait des tensions de trésorerie, une centaine de camions de l'entreprise étaient cloués au sol. Il était presque impossible de collecter les 1300 tonnes d'ordures produites quotidiennement dans la capitale camerounaise, Yaoundé. Idem à Douala.

investiraucameroun.