Après son dérapage en direct, les journalistes originaires des régions anglophones demandent des sanctions contre Ernest OBAMA

News
Typography

Les déboires du journaliste de la chaine de télévision vision4 ne sont pas prêts de se terminer. Après que la polémique éclata sur les réseaux sociaux, désormais ce sont les journalistes d’expression anglaise qui chargent le journaliste de vision 4 Ernest OBAMA. Une petition signée par une cinquantaine de professionnels de la plume et du micro  pointent du doigt les allégations de l’un des journalistes vedettes de l’émission « tour d’horizon ». Emission au cours de la-quelle, Monsieur OBAMA s’était offusqué des manifestations et du désordre que causaient les mouvements de révendications  dans les régions anglophones apres quoi, il a pensé bien faire en donnant  quelques conseils en matières de sécurité  en interpellant les forces de l’ordre.

 Il suggéra  une opération de ratissage dans les quartiers anglophones de la ville de Yaoundé tout en soulignant que les ressortissants des régions nord-ouest et sud-ouest devraient être "fouetter". Cette envolée n’aura pas été digérée par l’opinion publique. D’abord sur les réseaux sociaux, ensuite c’est le batonnier AKERE MUNA  qui a sonné l’alerte sur le plan international en présentant Ernest Obama comme journaliste qui "propage des messages de haine", et ce dans une lettre destinée à l’Organisation des Nations Unies (ONU).

  Malgré les excuses officielles  de ce dernier lors de l’emission le club d’élites le rendez-vous dominical de vision 4, dont il est le présentateur vedette, ces confrères désormais ne lachent pas prise et souhaitent voir  des sanctions appliquées contre lui. Voici la pétition rédigée et déposée au conseil national de la communication avec les différents signataires.

cliquez ici et retrouvez la pétition et les signataires

 

adresse facebook