Football

Cameroun/Football : Tombi A Roko : « Le Cameroun organisera la CAN 2019 dans le nouveau format »

Le président de la Fecafoot, Tombi A Roko Sidiki, de passage à Paris après le congrès de la CAF à Paris, a assisté aux cérémonies en hommage à la mémoire de Patou Manga. Il en a profité pour réaffirmer que le Cameroun organisera bien la CAN 2019, « engagement personnel du Président Paul Biya. »

« Je vous préviens, l’Algérie n’a jamais battu le Cameroun hein. Même la grande équipe avec les Belloumi ne nous a jamais battus. Donc, si vous voulez vous ridiculiser, c’est votre problème. » A peine arrivé au stade Charles Peguy de Colombes, le président de la Fecafoot se montre taquin sur le banc de touche lors de la rencontre entre les anciens du Cameroun et d’Algérie. « Président, vous allez jouer non ? » demande un des joueurs de la première équipe, « votre maillot est réservé, lui dit Emmanuel Maboang, sélectionneur du jour, pourtant annoncé sur la sellette en cas de défaite. Je l’ai mis de côté dans les vestiaires. »

Réapparu avec le maillot numéro 10 sur les épaules, le président de la fédération camerounaise va se mêler aux équipes présentes sur le terrain pour ce moment de partage à la mémoire de Patou Manga« Ma présence ici est due au fait que Patou Manga que nous avons perdu l’année dernière est un passionné de football, nous confie le président Tombi. Donc organiser une journée commémorative pour son décès tragique, au cours d’un match de football. Ça m’a motivé en tant que président de la Fédération camerounaise de football. Quelqu’un qui a joué au Cameroun, dans le championnat de 1re Division du Cameroun. J’ai pensé que c’était la meilleure façon de rendre hommage à ce jeune parti à la fleur de l’âge, qui s’était reconverti sur le plan professionnel mais restait passionné par cette discipline qui a fait de lui un homme connu. »

De retour de Rabat, il a « décidé de prolonger (son) transit pour assister à cette cérémonie. » A la fin de la rencontre, remerciant les Algériens pour leur amitié et le fait de « nous assister dans les moments de joie, mais aussi de peine », l’idée d’associer les anciens des deux équipes ayant été celles d’Afrique qui ont écrit les premiers grands exploits en Coupe du monde, avant le match devant opposer leurs cadets à Yaoundé en octobre prochain. « On sera ennemis quatre-vingt-dix minutes, plaisantent-ils. Mais il vaut mieux l’être sur le terrain et partenaires dans la vie. »

Actualité oblige, le président de la fédération est revenu sur le changement de format de la CAN 2019 et affirme que le Cameroun sera prêt pour accueillir la compétition : « le Cameroun est une locomotive du football africain. La meilleure manière pour nous de soutenir la vision du nouveau président de la CAF, c’est d’accepter ce nouveau format et ses nouvelles dates (juin- juillet) et je pense que c’est un défi largement à la portée du Cameroun, qui est un grand pays. La CAN 2019 était un engagement personnel du Président de la République, S.E M. Paul Biya qui tenait à offrir ce cadeau à la jeunesse camerounaise. Donc je pense que le Cameroun relèvera ce défi et organisera la compétition dans les conditions actuelles, avec les 24 équipes et six groupes. »