Nigéria: Zone de libre échange continentale, "je n'avais pas bien lu l'accord" déclare BUHARI.

https://www.google.cm/search?rlz=1C1AOHY_frCM709CM709&biw=1024&bih=634&tbm=isch&sa=1&ei=zR1HW8iPHYG4UoKOgfAK&q=Buhari+&oq=Buhari+&gs_l=img.3..0l10.605576.608080.0.609774.12.10.0.0.0.0.585.1743.2-2j2j0j1.5.0....0...1c.1.64.img..10.2.792...0i19k1j0i30i19k1.0.zL9_uUtEJy4

Actualités
Typography

La signature du géant africain est très attendue dans tous les milieux des affaires africains. Avec l’Afrique du Sud, le Nigeria est en effet l’une des plus grosses économies du continent. Son marché de quelque 180 millions d’habitants est sans aucun doute un apport important à la Zone de libre-échange continental qu’ont déjà rejoint 44 pays dont l’Afrique du Sud.

Il y a quelques mois, le Nigeria a refusé de s’associer à cet accord pour protéger son secteur privé et son industrie. Le président Buhari avait en outre souhaité prendre l’avis du patronat nigérian avant toute décision.

Ce mercredi, face à son homologue sud-africain Cyril Ramaphosa, Muhammadu Buhari semble avoir changé d’angle, en tout cas à l’avantage de l’Union africaine. “Je suis lent à la lecture, peut-être parce que j‘étais un ancien soldat. Je ne l’ai pas lu assez vite avant que mes fonctionnaires aient vu que tout allait bien pour la signature. Je l’ai gardé sur ma table. Je vais bientôt le signer”, a-t-il assuré.

De l’avis des économistes, le marché commun africain est une aubaine pour l‘économie africaine. Il devrait du reste améliorer les infrastructures et réduire le taux de pauvreté.

Afriquemedia.

Si vous avez aimé cet article,

Likez et partagez