Gare à la tomate en boîte importée en Afrique !!!

societe
Typography

Dans une ouvrage intitulé : L'Empire de l'or rouge. Enquête mondiale sur la tomate d’industrie, édité chez Fayard et présenté dans le  Monde diplomatique, le journaliste Jean-Baptiste Malet passe au crible le marché du concentré de tomate. L'Afrique y apparaît comme un marché « poubelle », qui reçoit des produits de piètre qualité masqués par des emballages mensongers. Le journaliste Jean-Baptiste Malet décrit des pratiques ayant cours selon lui sur le marché du concentré de tomate : « en Afrique, écrit-il, les grands industriels de la tomate vendent du concentré coupé avec une grande part d’additifs, le tout dans un emballage qui n’en fait pas état ».

En effet les tomates importées passent d’abord par la Chine où elles sont coupées à TIANSHI. Même si sur l’emballage vous pouvez lire comme ingrédients : « tomate et sel », ces tomates concentrées comportent des fibres de soja, de l’amidon et du colorant. Soit 44% de concentré de tomate et 55%d’additifs et de colorant.

Avis à tous les consommateurs de cette denrée, il est moins dangereux de manger des produits locaux ou encore des tomates fraiches en fruit. D’autant plus que la qualité du contrôle des produits entrants dans les pays africains et notamment au Cameroun est douteuse

 sources: Ivoire Matin