Cameroun - Conseil Supérieur de la Magistrature : les échos

societe
Typography

La session du conseil supérieur de la Magistrature convoquée le 12 mai dernier par le Président de la république s'est tenue ce 07 juin 2017.

Il s’est ouvert lundi à 11h avec 7 points à l’ordre du jour. Voici l’essentiel ce grand rendez-vous

-         L’engagement des nouveaux magistrats nommés depuis décembre 2014. Ils se sont engagés à servir la nation avec patriotisme et dans la discipline

-         Le second ordre du jour concernait l’indiscipline qui caractérisait certains magistrats. Les dossiers de poursuites disciplinaires sont constitués contre 7 magistrats du siège. Ces dossiers seront scrupuleusement examinés.

-         Des auditeurs de justice, diplômés de l’Ecole Nationale de l’Administration et de la Magistrature (ENAM), des promotions 2015, 2016 et 2017 ont été intégrés dans le corps de la magistrature. Des magistrats ont été promus pour le compte de l’année 2016-2017, un des membres du conseil a été désigné pour être nommé membre du conseil constitutionnel

-         Des mouvements au sein du parquet ont été enrégistrés. Il s’agit des départs à la retraite de ceux des magistrats qui ont atteints l’âge de départ à la retraite. Ce fut le cas de Paul Ayah Abine avocat général près la Cour suprême en détention depuis janvier 2017 au Secrétariat d'État à la Défense depuis janvier 2017: une détention dont des magistrats se sont indignés dénonçant son illégalité.