Calixte Beyala dans un traquenard

societe
Typography

Au nom du respect dû aux dames…

Ce qui s’est passé sur le plateau de l’Arène, émission très courue de la très populaire chaîne camerounaise, Canal 2 International relève tout simplement de l’inédit et est inscrire, en lettres noires, dans l’histoire de la libéralisation des médias audiovisuels dans notre pays.

 

 

L’Arène, est un programme télévisé au cours duquel un(e)  invité (e) fait face à trois journalistes et, comme son nom l’indique, c’est un véritable exercice d’affrontement entre l’invité (e) et d’intrépides journalistes, sachant cependant faire le distinguo entre les attaques personnelles, l’injure et l’interview.

Calixte Beyala, célèbre écrivaine camerounaise, connue pour sa liberté de ton, était donc l’invitée de l’Arène ce 19 février 2017. Elle a été violemment prise à partie par un journaliste, chargé de l’interviewer.  Le journaliste s’est transformé en bourreau.

Pourtant sous la houlette de certains journalistes professionnels, l’Arène nous a réellement procuré des grands moments de télévision. Elle est hélas bien lointaine cette époque – là.

Face à cette situation qui n’honore pas la profession, au nom du journalisme et de la presse responsables, du respect dû aux dames, nous présentons tous nos regrets à cette icône internationale, camerounaise de surcroit.

Nous espérons que les responsables de cette chaîne de télévision, prendront toutes les précautions nécessaires à l’avenir, afin que les désagréments de cette nature soient définitivement congédiés.