Cameroun-Politique : Marafa Hamidou Yaya s’exprime depuis sa cellule.

Au quotidien
Typography

Alors qu'il entame sa sixième année d'emprisonnement à la prison centrale de Yaoundé (Kondengui), l'ancien ministre d'Etat a réussi, du fond de sa cellule, à enregistrer et à diffuser un discours à l'adresse de ses compatriotes dans lequel il fait une critique acerbe de l'action du gouvernement en même temps qu'il se positionne comme une alternative pour l'avenir. En ligne de mire, l'élection présidentielle prévue en cette année.

Même si le texte avait déjà été diffusé par voie de presse, cette fois, Marafa Hamidou Yaya   a ajouté à sa communication un élément nouveau, sa voix : « Chers compatriotes, l’année 2018 débute où vous aurez à faire un choix capital pour l’avenir de notre pays. En effet, lors des élections présidentielles où seul le pilote qui peut soit laisser aller le navire à sa dérive actuelle, soit au contraire l’en sortir pour le diriger sur le bon cap Le gouvernement actuel semble frappé d’immobilisme. Comme moi, vous constatez chaque jour que les paroles du chef de l’Etat se transforment rarement en actes. Comme moi, vous voudriez lui demander. Où sont les tracteurs et les voitures dont vous annoncez l’assemblage au Cameroun dans votre message à la nation le 31 décembre 2012 ? Pourquoi les travaux de l’autoroute Douala-Yaoundé, que nous attendons depuis vingt ans, sont-ils interrompus ? ».

 Malgré son emprisonnement, Marafa Hamidou Yaya entend plus que jamais compter dans cette année fort chargée politiquement pour le Cameroun.

RFI/Afrique