Campagne présidentielle camerounaise : Paul Biya s’attache les services de « la sorcière blanche ».

Au quotidien
Typography

La candidature de chef de l’État Paul Biya à la prochaine élection présidentielle semble se préciser de plus en plus depuis quelque temps. Outre les assurances données par certains cadres du RDPC à l’instar du ministre Grégoire Owona, d’autres indicateurs viennent de confirmer cette candidature. 

Selon les informations de
CameroonWeb, le président Paul Biya aurait déjà fait appel au cabinet de conseil en communication politique PB Com International pour gérer sa campagne dans le cadre de la présidentielle à venir. L’institution a, d’ailleurs, déjà acquis le nom de domaine du site www.paulbiya2018.com qui devrait être déployé dans les prochains jours pour l’occasion. 

Dirigé par la journaliste française Patricia Balme, le cabinet qui gère le marketing de Paul Biya depuis 1999 avait déjà géré la campagne du président camerounais en 2011 pour une facture estimée à 3 milliards de F CFA par les médias camerounais. La «sorcière blanche?» — comme l’ont surnommée certains journalistes camerounais — avait été prise pour cible par la presse camerounaise à cause de cette facture énorme. 

«Ma rémunération, payée par le RDCP est inférieure à 1 million d’euros (655 millions de F CFA), inférieure à 500000 euros mêmes?», avait démenti Patricia Balme lors d’une interview accordée au magazine français
Marianne

Patricia Balme peut-elle être considérée comme une «faiseuse de présidents» ? Au même titre que François Blanchard ou autre Stéphane Fouks, l’ex-journaliste du JDD titulaire d’un MBA en marketing politique compte déjà quelques grands noms parmi sa clientèle. 

Après avoir conduit et gagné avec succès la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, Patricia Balme est depuis 2015 chargée du marketing du président sénégalais Macky Sall

Cette ancienne disciple de Jacques Chirac a également géré la campagne de l’actuel président de l’Assemblée nationale sénégalaise Moustapha Niasse lors de la présidentielle de 2012. 


Camerounlink.com