Politique: Les noirs de France (Europe) sont-ils des Africains ?

causes
Typography

Gaston KELMAN dans son ouvrage je suis noir mais je n’aime pas le manioc nous rappelle déjà le mal-être du noir né en France et qui se sent Français car il ne connaîtRein de l’Afrique, mais sait tout de la France. Le malaise de ce noir qui est enfermé par sa couleur de peau dans un florilège de préjugé qui le condamne à être un consommateur de mafé de siep bboudjen ou encore de Ndolè. C’est ce malaise dans lequel sont désormais enfermées tous les blacks de l’équipe de France, qui après le succès époustouflant des bleus en coupe du monde sont exposés à une lapidation raciale de leurs « frères noirs » qui dénoncent une humiliation pour l’Afrique voit une trahison. Comment faire comprendre aux Africains un phénomène qui n’est pas une première pour les Africains ? Les noirs de France (Europe) sont-ils des Africains ? Faut-il parler de trahison quand on sait que jouer pour l’Afrique est un véritable chemin de croix pour certains, et une véritable erreur professionnelle pour d’autres.

Après que la colonisation ait déporté les Africains les plus virils vers les plantations Américaines, et que la Seconde Guerre mondiale usa des tirailleurs africains comme soldat de première ligne, faut-il encore espérer que l’Occident ne considère pas l’Afrique comme ce véritable vivier de matières premières, une matière qui va au-delà des richesses et ressources matériels naturelles, pour désormais rechercher aussi cette matière première sur le plan humain. Au nom du rayonnement diplomatique d’un État fut-ce-t-il pour un sport tel que le Football, faire briller le drapeau au firmament des nations demande que l'on fasse l’impasse sur les origines ou la couleur de peau comme élément déterminant de la nationalité. Ils sont Pogba, Ngolo Kanté, Mbappè, Oum Titi, Cisse, Sakho, tous français nées ou non sur le territoire.

Assurer une véritable carrière professionnelle, voilà une motivation première du footballeur moderne, qui veut simplement s’adonner à sa passion afin que celle-ci soit auréolée de trophées. Une carrière qui n’aurait nullement l’apparence de celle d’un Européen quand on sait comment dans nos fédérations de football, l’amateurisme et l’incompétence prédomine, des scandales se succédant les uns après les autres au sein des équipes nationales africaines. On peut citer ici : la sorcellerie, la corruption, le favoritisme, retards de paiements de toutes sortes, etc. Autant de maux qui n’encourageraient aucun footballeur né ou ayant grandi en Occident. Ceux-ci ne sachant faire qu’une chose, jouer au football.

publicité yapee 2

Renient-ils leur origine ?

Le véritable malaise que vivent les Africains est pourtant le résultat d’une politique nationale de valorisation du drapeau français. Non pas d’un quelconque peuple français. Si transparaissant dans toutes les pratiques politiques d’intégration en France, l’immigration choisie pour la nommée ainsi n’a été véritablement théorisé que sous le président Sarkozy, ce dernier ayant manifesté la volonté pour la France de choisir ailleurs les meilleurs des individus, pouvant devenir les meilleurs des citoyens. Chose qui semble désormais appliquée dans la mesure où la nationalité française pour les étrangers d’origines africaines se mérite. Soit à coups d’escalade à mains nues, ou encore en tapant fort bien dans une balle pour le bon plaisir du monde entier.

. Les joueurs de l’équipe de France bien qu’ils soient d’origines africaines sont désormais des Français intégrés à un système cohérent qui met en place des conditions de développement des capacités intellectuelles et physiques des individus, pensons-nous que la France va nous rendre nos noirs ? bien sûr que non elle les forme désormais et en fait des citoyens. Voilà qui offusqueront encore ces chers Africains qui continuent de s’émouvoir quand les principes sentimentaux sont transcendés par une trop grande rationalité.

Gontran Eloundou

Analyste politique

Si vous avez aimé cet article

Likez et partagez