Les chroniques de N'GOMNA: matin d'école

SOURIRES
Typography

Ce matin à 11 heures, j'ai démarré ma "VX" pour aller au boulot. J'habite le sous quartier c'est un vrai marécage, pour sortir de là il faut un 4*4. Je croise ma voisine qui me regarde avec dédain, elle pense qu'avec mon salaire de simple fonctionnaire, je ne pourrais m'offrir une telle voiture. Elle a raison. Je me sers dans les caisses de l'Etat. Mais comme dit le président :"ce n'est pas qui veut mais qui peut" . C'est la maîtresse d'école de ma fille et accessoirement aussi la mienne. Ne me jugez pas elle m'enseigne l'infidélité et je vous avoue que je suis un bon élève, contrairement à ma fille, elle est dure de la feuille, elle tient ça de sa mère. Je suis tout de même rassuré car sa maîtresse et le Directeur d'école m'ont assuré qu'avec 20 000 FCFA elle pourra passer en classe supérieure. De toute façon elle ira à l'ENAM ce sera beaucoup mieux pour elle. J'ai demandé à ma chère voisine ce qu'elle faisait chez elle à 11 heures alors que ma fille était partie pour l'école ce matin à 7 heures. Elle m'a répondu qu'elle était de midi et que le matin elle laissait les enfants en autonomie. Elle avait l'air très sure d'elle, alors je n'ai guère insisté. Et de toutes les façons j'ai eu la parole du directeur, avec 20 000 FCFA tout ira bien pour ma fille. Je peux partir tranquille pour le travail. Ne me demandez ce que je fais encore à mon domicile à 11 heures... Je suis de midi.