Nathalie Koah : «Eto’o aime les plans à trois»

SOURIRES
Typography

L’ancienne compagne de Samuel Eto’o, Nathalie Koah,

sort un bouquin intitulé Revenge Porn, dans lequel elle raconte sa relation avec le joueur, en s’attardant surtout sur ses côtés obscurs. Interview.

« Moi, ce que j’aimerais, c’est de savoir qu’après une journée difficile, tu m’attendes dans une chambre avec une autre fille. Que lorsque j’arrive, vous vous touchiez et qu’on fasse l’amour à trois. Si toi et moi sommes séparés quelques jours et qu’avant un match, je décide de passer du temps avec une autre fille à l’hôtel, ce ne soit pas grave, au contraire. J’aurais plaisir à prendre une photo de nous deux, à te les envoyer, à te raconter ce qu’on a fait. […] Notre relation sera spéciale, unique. Plus rien ne pourra nous séparer. » Ces propos sont tirés du livre Revenge Porn, écrit par Nathalie Koah, ancienne compagne de Samuel Eto’o. Oui, c’est une énième histoire de fesses, rien de très original dans le football. Sauf que tout a mal tourné. L’histoire déchaîne aujourd’hui les passions. Après la rupture, Nathalie Koah raconte avoir vécu un calvaire, été menacée et humiliée après la divulgation de photos d’elle nue sur Internet. Aujourd’hui, la jeune femme souhaite que justice soit faite, à un détail près : le footballeur a porté plainte pour atteinte à la vie privée, interdisant du même coup la sortie du livre.

Bonjour Nathalie. Pourquoi avez-vous décidé d’écrire ce livre ?

Pour dire la vérité. J’en avais marre. J’étais fatiguée de voir les médias raconter ma vie à leur guise, faire ma biographie, laisser les gens dire tout et n’importe quoi. Des histoires étaient racontées, montées. Je voulais dire ma vérité. Raconter comment l’histoire s’est déroulée, expliquer la manière dont je l’ai vécue. Dire qui je suis tout simplement.

Pourquoi l’avoir intitulé Revenge Porn ?

Parce que j’ai vécu « un revenge porn ». C’est un phénomène de plus en plus courant qui veut que dès qu’un couple se sépare, l’un d’eux balance des photos de l’autre nu(e) sur Internet. Il y a pas mal de victimes de « revenge porn » en ce moment. Ce sujet est d’actualité. Je l’ai vécu il y a un an et demi.lire la suite sur kongossa.fr