Dix raisons de rester un pays corrompu

SOURIRES
Typography

Le Cameroun caracole depuis plus d’une décennie dans le top ten des Etats les plus corrompus. Pourquoi cela? En y réfléchissant, nous avons réussi à trouver 10 raisons, pour le Cameroun notamment, de rester un pays corrompu (liste non exhaustive):

1.  La corruption facilite la compréhension entre les citoyens et les agents de l’Etat 

    Généralement l’on ne se comprend pas lorsqu’on est face à un agent de l’Etat, ou dans une situation d’infraction. "On ne parle pas la même langue" nous dit-on. En effet, il y aurait de quoi se perdre entre le célèbre « donne-moi une bière » ou encore la fameuse « tête de cochon » qui annule tous les problèmes (10000f), si l’on n’est pas "initié". Dès lors que vous avez saisi le principe de la corruption, vous pourrez ainsi discuter facilement avec bon nombre d'agents de l’Etat. La situation se résume à ceci: je te donne une bière ou une tête de cochon et tu me laisses partir, que j'aie respecté la loi ou pas.

2.  La corruption favorise les échanges

Ici  Ici, il est question de faciliter les transactions. Un billet ou autre chose débloque en l’espace d’un temps record tout dossier qui trainait ou qui se perdait déjà dans un bureau. Une tête de cochon ressuscite, bien avant le délai de trois jours du plus célèbre ressuscité de l’histoire, un dossier qui était porté disparu. Résurrection qui ne manque bien entendu pas de surprendre le fonctionnaire chargé dudit dossier. 

3.  La corruption permet d’avoir une élite performante et bien formée 

    Souvent l’on se plaint de la qualité des recrutements chez nous. Pourtant, grâce à une enveloppe gracieuse, la volonté des postulants à vouloir intégrer une école ou une institution se fait ressentir. Il devient ainsi plus facile de choisir le candidat le plus déterminé à intégrer cette école ou institution. Détermination mesurable par sa saignée financière et non plus par ses compétences ou aptitudes souvent bien trop difficiles à évaluer parmi des milliers d’autres compétences.

4.  La corruption rend les marchés publics transparents

    Ne cherchons pas à savoir qui est le mieux équipé pour réaliser un marché. Fions-nous plutôt à la capacité de persuasion des soumissionnaires et à leur porte-monnaie bien fourni. Celui qui a de l’argent a les moyens techniques, c’est évident.

5.  La corruption booste les performances scolaires 

     Le doux slogan « école gratuite » au Cameroun est un idéal, dans la mesure où la gratuité de l'école n'est avérée que dans les textes: « ce sont les textes là qu’on mange ? ». Il existe par contre un phénomène qui contraint les parents à souvent regretter la gratuité de notre école. Désormais les devoirs à la maison, gage de réusite scolaire, se payent. N'a droit au devoir ou au cours de soutien, que celui qui consent à faire des efforts "financiers" supplémentaires. 

6.  La corruption favorise l’enrichissement des citoyens 

     Nos maigres salaires sont généralement complétés par des frais de commissions que l’on s’octroie de façon systématique. Le policier est plus clément que l’Etat. Pour une infraction, vous ne payerez que 500Fcfa (ancien prix d’une bière). Il faut d'ailleurs préciser qu'aujourd'hui, ce montant forfaitaire est passé de 500 Fcfa à presque 1000Fcfa, soit le double de l’ancien taux national reconnu par tous les syndicats de taxi et de moto taxi. En cas d'infraction, au lieu de verser le montant de l’amende, qui s'élève à 25000 Fcfa, le pauvre policier qui n’y gagne rien et qui a pourtant besoin de s’enrichir, va faire preuve de clémence en revoyant le montant de l'amende à la baisse. Le contrevenant s'en sort avec le résultat suivant: mince dépense pour une petite infraction du style excès de vitesse et conduite avec le téléphone à l’oreille. Résultat avantageux pour les deux parties d'ailleurs, étant donné qu'il permet au policier de gagner 500 Fcfa. Ainsi, c’est l’Etat qui gagne car ses citoyens savent se comprendre et s’entraider. 

7.  La corruption accroit la solidarité

    Chez nous on est solidaire car dans nos rues on ne veut pas voir les Camerounais souffrir sous le soleil. A cet effet, monter à 7 dans un véhicule crée l’entraide entre citoyens et surtout facilite le contact entre citoyens. Ne cherchez pas à comprendre pourquoi dans un taxi prévu pour 5 personnes, un chauffeur ne saurait pour rien au monde laisser cette femme et ses trois enfants cuire sous le soleil de midi, alors que ceux-ci peuvent bien occuper la dernière place qui reste sur la banquette arrière. Cela s’appelle de la solidarité. Vous vous demanderez sûrement quel rapport avec la corruption ? Demandez cela au policier assis juste à côté du chauffeur et dont j’ai omis de mentionner la présence au départ.

8.  La corruption dope les performances sportives

     Chez nous, obtenir une place de titulaire dans une équipe est très simple: il faut juste faire des cadeaux aux encadreurs afin de bénéficier de leur sympathie surtout que les voyages et autres missions octroient une visibilité à ces athlètes-là. Un "mouilleur" devient très vite performant chez nous surtout si celui-ci est capable de convaincre son encadreur à travers ses performances non pas sur le terrain, mais surtout ses performances dans le financement des petits soucis de taxi du coach ou de la dernière fille qui est menacé d’être expulsée de l’école.

9.  La corruption, socle de l’unité nationale

    L’on sait très bien que la nation se fonde autour d’un idéal commun. Chez nous, la pratique internationalement reconnue qu’est la corruption est un élément de cohésion et de reconnaissance nationale. Si nous avons un patrimoine commun c’est bien la pratique du « tchoko ». Le tchoko nous distingue des autres pays africains; le sens de la générosité et du partage sont un patrimoine que nous défendons jalousement. Nous tenons depuis 50 ans à notre bonne vieille corruption. Nous y tenons, nous voulons faire des cadeaux au commissaire, au ministre, aux agents de l’Etat. D'ailleurs, cette bonne vieille corruption s’invite même déjà dans nos couples: « mets l’argent à terre » est la devise de madame. Vous avez intérêt à obéir, autrement vous en ferez les frais... 

   10.  La corruption, gage de paix et de sécurité

    Ne soyons pas dupe chez nous les salaires sont très bas. Ils sont tellement bas que dans un pays normal nous aurions déjà essuyé une guerre civile. Chez nous, arrondir les fins de mois de nos forces de l’ordre passe par la « débrouillardise ». Entendons par là le rançonnement qu’opèrent nos forces de l’ordre à chaque poste. Les citoyens soutiennent ainsi le travail de la police en leur faisant des dons afin que ceux-ci assurent leur sécurité. Que dire de nos chers fonctionnaires dont le traitement salarial fait souvent grincer des dents. La débrouillardise voudrait donc que les fonctionnaires soient eux-mêmes des entrepreneurs sur leur lieu de service. Ainsi, des comptoirs sont souvent ouverts et chaque usager devra s’acquitter d’un frais dont lui-même ignore l’origine et d’ailleurs ne veut même pas savoir la destination. Ne soyons pas ingrat la corruption ca peut  aussi être « bien ».

LE CAMEROUN C’EST LE CAMEROUN