DIEUNEDORT KAMDEM REAGIT AU REPORTAGE DE CANAL+ : « L’HOMME EST MECHANT ! »

faits divers
Typography

Suite à la diffusion du reportage le 9 mai 2017 par la chaîne Canal+ intitulé : « Cameroun, au royaume des prophètes », le pasteur Dieunedort Kamdem a réagi par une vidéo postée sur con compte Facebook.

« L’homme est méchant… Wouaoh ! Incroyable! Canal+ a fait quelque chose d’exceptionnel ! On parle du phénomène KAMDEM DIEUNEDORT LE GÉNÉRAL DE DIEU! Et je sais que ça fait des remue-ménages. Merci encore Canal+ pour ce documentaire (…) je bénis Dieu pour ça car il vient de prouver la parole de l’écriture qui dit : ‘Quand Dieu approuve les voies d’un homme, il dispose en sa faveur même ses ennemis’. Ce documentaire aura au moins permis deux choses: D’un, que s’il y a un homme de Dieu au Cameroun qu’il faut mettre en exergue, bon ou mauvais, et qui a de l’impact, c’est Dieunedort Kamdem. On ne parle pas de n’importe qui, surtout à Canal+ Horizon. De deux je voudrais bénir l’éternel pour la manière dont il a tourné cette chose,… » A lancé le Pasteur Dieunedort Kamdem, très amusé et ironisant la façon dont il a été présenté (comme un faux prophète qui abuse et appauvri ses fidèles) dans ledit reportage.

Selon le pasteur, la chaîne lui a rendu service : « (…) les communicateurs politiques, les communicateurs sur le plan social comprendront qu’au lieu de me déstabiliser, ça a été plutôt une publicité gratuite qui m’a été faite (…) et je bénis Dieu pour ça parce que je suis aujourd’hui à Montréal au Canada avec le Maire de Montréal pour parler de la réforme sociétale (…) Après je me retrouve à Haïti, après j’irai à Paris, puis en Côte d’Ivoire… C’est incroyable! C’est croisade sur croisade… »

Ce documentaire revient sur deux célèbres pasteurs Camerounais et leur goût pour l’argent : le révérend Dr Dieunedort Kamdem Nounga et le Pasteur Tsala Essomba deux « prophètes » établis de Dieu, connus et parfaitement appréciés par de nombreux fidèles avec dans leur escarcelle, une grande passion pour le réveil et des messages révolutionnaires. Les deux hommes que présente l’enquête, jouissent d’un statut de quasi-rocks stars au  Cameroun. Ils vantent les mérites d’une Eglise décomplexée quant aux questions d’argent.

voir la video part I

video part II