Cameroun: Les ouvriers compromettent les travaux du chantier de la CAN à Garoua.

societe
Typography

Les employés de cette structure ont débuté un mouvement de grève en début de semaine pour revendiquer leur dû. Cela fait à peine quelques mois que Prime POTOMAC, l’entreprise ayant la charge de la réfection du stade de Garoua faisait les choux gras de la presse.

Dans l’ordonnance numéro 352 signé le 7 mars 2018 (confère document 3), le président du tribunal de première instance de Yaoundé autorise la société VINKENGISEH AND YAYIR COMPANY (VAY CO) de fermer les comptes appartenant à la société PRIME POTOMAC GLOBAL S.A pour s’assurer du paiement de sa dette qui s’évalue provisoirement à 194.500.000 (cent quatre-vingt-quatorze millions cinq cent mille francs CFA). Alors que ce malheureux épisode semblait être tombé dans les oubliettes, un nouveau fait vient mettre l’entreprise devant les feux des projecteurs. Et pour cause, les employés des chantiers de Garoua ont enclenché depuis le début de cette semaine un mouvement de grève. Ces derniers, apprend-on, revendiquent sept mois de salaires, non payés à date par l’entreprise. Sur les pancartes dressées par les employés qui expriment leur ras le bol devant les portails du chantier du stade de Garoua, on peut aisément lire « 4, 5, 6, 7 mois sans salaires, trop c’est trop dans Prime ». Si le mécontentement des employés est connu désormais de tous, Prime POTOMAC ne s’est pas encore exprimé sur cette question.

Cette situation, il faut le relever, vient remettre au gout du jour l’intrépide question du respect des délais de livraison des différentes infrastructures de la CAN 2019. En effet, l’entreprise que dirige Ben Modo avait promis la construction de quatre terrains d’entraînement dont ceux du complexe sportif de Coton Sport, de Poumpoumré, de Raeré et du Cenajes ; la réhabilitation de l’hôtel Bénoué et la construction d’un hôtel quatre étoiles qui comptera à terme, 103 chambres dont 70 chambres single, 17 chambres doubles, 08 chambres pour personnes handicapées et 08 suites.

cameroon-info.net.