Cameroun: université de Yaoundé 2 ,Minkoa She accuse Magloire Ondoa de fraude et de tricherie

societe
Typography

Le recteur et le doyen de la Faculté de Sciences Juridiques et politiques de l’université de Yaoundé 2 sont à couteaux tirés

Le professeur Adolphe Minkoa She (Recteur de l’université de Yaoundé 2) est en colère contre le Prof Magloire Ondoa (Doyen de la Faculté des Sciences juridiques et Politiques  de l’université de Yaoundé 2). Le 1er accuse le 2ndd’avoir magouillé pour transformer une soutenance de Doctorat Professionnel (inexistant selon les textes) en un doctorat Ph.D en droit public. 

Selon Lebledparle.com, tout part de la décision de faire soutenir en Doctorat le nommé Ngomou Gilbert sous la direction de Magloire Ondoa et sous le thème « Commande publique et gouvernance au Ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique », qui est au départ une thèse de Doctorat Professionnel (le Doctorat professionnel n’a aucun fondement juridique et donc ne peut être soutenue dans une Université d’Etat, .).

« J’attire votre attention sur le caractère irrégulier de cette « soutenance de thèse » qui à l’examen des éléments d’information que j’ai pu obtenir, est l’aboutissement d’une démarche frauduleuse volontaire » écrit le Recteur à son Doyen dans une correspondance datée du 13 février 2018 et parvenue à la rédaction de Lebledparle.com.

le recteur fait remarquer que selon les textes portant organisation des études universitaires dans l’espace CEMAC et l’arrêté du MINSUP du 23 décembre 1999 portant organisation du cycle doctorat ou Doctor of philosophy dans les universités d’Etat du Cameroun fait remarquer le Recteur,  le Doctorat professionnel n’a aucun fondement juridique et donc ne peut être soutenue dans une Université d’Etat.

Adolphe Minkoa She accuse son collaborateur d’avoir « usé de ruse, comme d’habitude » pour faire soutenir son étudiant, d’abord en faisant signer en 2014 par l’ancien Recteur Oumarou Bouba, une décision portant sélection en Doctorat Professionnel sans signature du Vice-Recteur chargé de l’Enseignement. Acte que le Recteur qualifie d’ « hérésie au plan juridique ».

Adolphe Minkoa She indique par la suite dans sa correspondance que, Magloire Ondoa va au fil des années faire changer la nature de la Thèse de son étudiant, «  En réalité, c’est vous qui avez demandé à Monsieur Ngomou d’ajouter la mention « PH.D »; la preuve en est que le 20 décembre 2017, vous saisissez le Recteur d’une proposition de jury de soutenance d’une « Thèse Ph.D professionnelle » (On est bien loin du « Doctorat professionnel » visé par la décision du 14 novembre 2014 !) L’intention malicieuse transparait clairement de cette correspondance et la suite des évènements va le confirmer » écrit le recteur. «  Pour la suite de la procédure de soutenance, le cadre en charge de la mise en état des dossiers de soutenance va sciemment induire le Vice-Recteur en charge des Enseignements en erreur, en soumettant à sa signature, des correspondances portant curieusement la mention «  Doctorat/Ph.D en droit » poursuit-il.

« Monsieur le Doyen, en posant ce n-ième acte de provocation, d’insubordination caractérisée et de violation grossière et délibérée de la réglementation et de l’éthique universitaires, vous avez véritablement franchi la ligne rouge » conclut le recteur qui annonce que cette soutenance « Irrégulière » de Monsieur Ngomou Gilbert est simplement annulée. Affaire à suivre …

Lebledparle.com