Cameroun/crise anglophone : quatre militaires tués dans le Sud-Ouest

societe
Typography

Quatre militaires camerounais ont été "assassinés" dans la nuit de mardi à mercredi dans le sud-ouest anglophone du Cameroun lors d’une attaque attribuée à des séparatistes présumés, a appris l’AFP de sources concordantes. 

Selon le récit, le Sergent Teh Julius, le Caporal-chef Foula Foula, la 2ème Classe Yinda Dobekreo, et le 2ème Classe Noutchoumwo Raphael ont été abattus par une bande armée. Ces derniers ont ensuite pu emporter 3 armes de type M21AK47 et MAG dans leur fuite, en abandonnant une de leurs armes de type Ofeng.

A en croire les autorités administratives du Ndian, les corps des quatre militaires ont été transportés à la morgue de l’hôpital de Mamfe et l’armée a lancé une opération de ratissage pour retrouver les assassins.

Ce nouvel incident porte à huit le nombre de militaires camerounais tués en zones anglophones en moins d’un mois, dans des attaques attribuées par le gouvernement aux séparatistes anglophones.

La sécurité dans ces régions, en proie à une grave crise socio-politique depuis un an, s’est considérablement dégradée en quelques semaines.

Observateurs et analystes ont exprimé leur crainte de voir la crise tourner à l’"insurrection armée", alors que les leaders séparatistes en exil appellent ouvertement à "l’autodéfense" et à l’action armée pour faire face à la "répression" menée ces derniers mois par les autorités.

Les séparatistes appellent également à combattre ce qu’ils qualifient de "force d’occupation" les milliers de policiers et soldats déployés sur place.

Couvre-feu nocturne,…Lire la suite