Cameroun : Crise anglophone, 2 000 camerounais réfugiés au Nigeria, 3 000 en attente

societe
Typography

Selon le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, 2 000 camerounais viennent d’être enregistrés au Nigeria.

L’agence des Nations unies pour les réfugiés fait savoir que 3 000 autres camerounais sont en attente de leur enregistrement au Nigéria.

Ces camerounais sont des habitants du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, deux régions de la partie anglophone secouées par des violences et des revendications au départ corporatistes (en novembre 2016) et qui ont pris la coloration sociopolitique et identitaire.

D’après le gouvernement, les violences sont l’œuvre du mouvement pour la libération du Southern Cameroon, bras armé du Scnc, -mouvement classé terroriste par Yaoundé-, qui prône la sécession du pays.

Pour certaines organisations de la société civile, dont le Réseau des défenseurs des droits de l’homme en Afrique centrale (Redhac), ces réfugiés camerounais fuient la répression des forces de défense et de sécurité, après la déclaration symbolique d’indépendance du 1er octobre 2017 qui a officiellement fait 10 morts et une douzaine de blessés dont certains par balles dans les rangs des forces de l’armée.

Un paradoxe pour le Cameroun, pendant longtemps présenté par Yaoundé, comme un havre de paix, une terre d’accueil et d’hospitalité pour de nombreux réfugiés africains, dont des centrafricains et nigérians...LIRE LA SUITE ICI