Cameroun : Le fils de René Sadi échappe à la mort dans sa chambre à Kribi

societe
Typography

Le tout nouveau sous-préfet de Kribi II démarre très mal ses premiers jours en zone côtière.

Cinq jours après son installation comme sous-préfet de la ville de Kribi 2, Gilles Christian Sadi fils de René Emmanuel Sadi le Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MINATD) a reçu dans sa chambre d'hôtel – où il réside provisoirement - la visite inattendue d'un individu lourdement armé. L’information est rapportée par le quotidien Mutations du 23 octobre.

Le journal rapporte que, les faits se sont produits dans la nuit de mercredi à jeudi 19 octobre aux environs de 2h. « Gilles Christian Sadi, de retour d'une randonnée nocturne fait brusquement face, dans sa chambre d'hôtel à un individu au regard mauvais. Ce dernier lui pointe une arme de guerre et lui intime l'ordre de se mettre à plat ventre » écrit Mutations. Selon des informations, le malfrat, au courant de la filiation avec le ministre Sadi, voulait de l'argent et des bijoux.

Heureusement pour le nouveau patron de Kribi 2, le malfrat n’a pas pu atteindre sa mission. Le jeune administrateur civil de 30 ans qui a une formation en karaté et militaire, apprend lebledparle.com, a «  d’un geste à la vitesse de l’éclair tiré le drap du lit et plongé sur son agresseur tout en l’enroulant de l’étoffe. » peut-on lire.

Selon cette même source, l'agresseur a capitulé et s’est enfui, laissant derrière lui dans la chambre, son arme chargée de sept munitions. La police a ouvert une enquête....lire la suite ici