Cameroun/affaire Mgr Jean-Marie Benoît Bala : Mgr Joseph Akonga Essomba aurait échappé à une tentative d’assassinat dans son domicile.

societe
Typography

 La matinée du  5 aout 2017, aurait pu être fatale pour le Prélat. Car, très tôt le samedi matin, des éléments masqués se sont introduits la nuit dernière dans les appartements du prélat. Heureusement en son absence.

Selon des informations proches de la cellule de communication de l’archidiocèse de Yaoundé. Monseigneur Akonga, a reçu la nuit dernière, la visite des éléments masqués à sa résidence. C’était fort heureusement, en l’absence du maître des lieux.

L’auteur de la célèbre homélie  prononcée lors de la messe dite à la cathédrale Notre Dame des victoires à Yaoundé n’a pas fait dans la langue de bois. Il s’était exclamé ce jour-là en ces termes : « Mgr Bala ne s’est pas noyé » ou encore « Notre évêque a été brutalement assassiné ». Bien plus, à la fin de son cinglant réquisitoire, le prélat s’était même interrogé : Qui tue les prêtres de ce pays ?

Quelques extraits de la célèbre homélie

« Pauvre de tous ces hommes en costard et lunettes noires assis sur des chaises vip réservées! Pauvres de tous ces prêtres qui sont obligés d’être là à faire semblant de compatir alors que c’est en refusant l’homosexualité de ces prêtres que notre évêque est mort! »

« Jean-Marie savait nager! Quand nous, on se battait sur les rivages, il nous faisait signe à plus de 200 m au milieu du lac! »

« Tout ça pour le  pouvoir. Pourtant le vrai pouvoir ne connait pas la violence. Ce pouvoir tant cherché par certains faux membres de cette église. Je m’adresse à tous ceux-là qui tapis dans l’ombre tuent les prêtres…En quoi l’église catholique vous gêne-t-elle? 

...LIRE LA SUITE

Le courrier du Cameroun