Beauté/Le calendula : un composant cosmétique aux vertus peu connues du public

Bien être
Typography

Originaire d'Europe, le calendula est une plante qui pousse et se cultive aisément dans les zones méditerranéennes. Utilisé dans l'Antiquité par les arabes, les grecs et les indiens pour ses propriétés médicinales, il voit son usage croître et se diversifier au cours des siècles : on l'emploie aussi bien contre les morsures de serpent et piqûres d'insectes, comme plante ornementale que contre les hémorroïdes, la jaunisse, les règles voire même pour cicatriser, et apaiser les lésions suite à des opérations comme cela a été le cas par les médecins américains au 19ème siècle.

De nos jours, le calendula connaît une forte poussée dans la cosmétique (en particulier la cosmétique pour bébé) grâce à ses vertus anti-inflammatoires et apaisantes pour la peau.

Comment se présente-t-il ?

De son nom botanique Calendula officinalis et appartenant à la famille des astéracées, la plante est également connue sous les noms de souci des jardins, souci, souci officinalis.

L’appellation souci vient du mot latin solsequier signifiant « suit le soleil ». En effet, le calendula s'ouvre au lever du soleil et se ferme à son coucher. Quant au terme calendula, il dérive du mot latin « calendes » faisant probablement référence au fait que le calendula soit présent toute l'année

Herbacée, le calendula est une plante mesurant entre 40 et 70 centimètres. Il est constitué de feuilles oblongues et de fleurs jaunes/jaune-orangées comestibles mesurant entre 4 à 6 centimètres de diamètre. La couleur de ses pétales a contribué à imiter le safran.

Il dispose de plusieurs composants actifs très utiles pour la peau: des Triterpendioles ; des Flavonoïdes ; des Caroténoïdes ; du mucilage ; des huiles essentielles ; des saponosides.

calendula2

 

Propriétés

Le calendula présente de nombreuses propriétés en usage interne et usage interne. Son utilisation externe supplante de plus en plus l'usage interne.

En usage externe, notamment en cosmétiques, le calendula est particulièrement apprécié pour traiter les problèmes cutanés : irritations, rougeurs, inflammation de la peau (psoriasis, eczéma, acné...), les démangeaisons les croûtes de lait chez les nourrissons, les crevasses apparaissant au cours de l'allaitement.... Dans le cadre des lésions externes, le calendula non seulement apaise les blessures, les coups de soleil, les brûlures légères mais il les cicatrise aussi. Il a aussi pour effet de régénérer la peau.

En usage interne le calendula : régularise les cycles menstruels et soulage les règles actions ; draine et purifie le foie (nettoyage du foie) ; soulage les inflammations gastriques ; agit sur la fièvre, les maux de gorge et de bouche et renforce le système immunitaire.

En dermatologie, les vertus apaisantes et cicatrisantes du Calendula officinalis ne sont plus à démontrer et sont même reconnues par les autorités de santé. De nombreux produits d'hygiène, et notamment des soins pour bébé, contiennent du calendula. C'est une valeur sûre qui trouve parfaitement sa place dans toute bonne pharmacie familiale, pour tous les petits bobos du quotidien.

Cependant, si l'on décide de cueillir soi-même du calendula pour fabriquer ses propres remèdes, on évitera de le confondre avec l'œillet ou la rose d'Inde (Tagetes), le souci d'eau (Caltha palustris) ou la renoncule des marais (Renunculus paludosus). Par contre, il existe une forme sauvage, le souci des champs (Calendula arvensis), aux propriétés similaires. Dans tous les cas, il est nécessaire de prendre conseil auprès de son médecin ou de son pharmacien, pour connaître les bons usages de la plante.

Utilisation et posologie du calendula

On trouve, dans le commerce, de nombreuses préparations à base de Calendula officinalis (crèmes, gels, pommades), dont l'usage est exclusivement externe et vise à faciliter la cicatrisation en cas d'irritations, de brûlures ou d'écorchures. Il est indispensable de toujours se conformer aux notices des produits ou aux recommandations d'un médecin pour connaître les règles d'application.

L'huile de calendula est utilisée en massage, sur les peaux sèches et irritées, 2 ou 3 fois par jour.

L'infusion de souci officinal est préparée à partir d'une ou deux cuillères à café de fleurs séchées, incorporées à 200 ml d'eau bouillante. Elle peut être bue à raison d'une tasse 3 fois par jour, en cas de troubles digestifs ou de mycoses (teigne, muguet), pour un effet drainant ou dans le but de stimuler la production d'œstrogènes (régulation du cycle menstruel). L'infusion est aussi utilisée localement, en compresses (fatigue oculaire, lavage des petites plaies), en gargarismes et en bains de bouche ou comme désinfectant vaginal.

En teinture, les utilisations sont semblables à celles de l'infusion. Pour un usage interne, on se limitera à 30 gouttes diluées dans de l'eau, 3 fois par jour.

Attention !!!

L'usage par voie interne (infusion, teinture mère) ne doit pas être prolongé plus de deux semaines sans l'avis d'un médecin ou d'un spécialiste en phytothérapie.

L’usage interne est interdit aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans.

Une application prolongée de certaines préparations contenant de l'alcool (teinture mère) peut engendrer des irritations. Par ailleurs, des réactions allergiques sont possibles chez les sujets sensibles aux plantes de la famille des astéracées.

Il n’existe (heureusement !) pas d'interaction connue avec d’autres plantes médicinales, des compléments ou des médicaments.