Beauté/La bave d’escargot : ses vertus pour la peau

Bien être
Typography

Nous rêvons toutes de faire peau neuve en un temps record (capacité malheureusement uniquement réservée aux reptiles… Qu’ils sont chanceux !).

D’autres solutions naturelles toutes aussi efficaces existent cependant. L’une d’elle ? L’escargot… ou plutôt sa bave ! Ne soyez pas dégoutées car vous l’utilisez déjà dans de nombreux produits cosmétiques (collagène… vous connaissez ?). Grace à ses multiples propriétés régénérescence, la bave de ce petit mollusque aide à combattre le vieillissement de notre. Il  se révèle être un vrai petit miracle pour notre épiderme. Si au départ ce sont ses qualités gustatives qui étaient appréciées, la découverte de ses vertus cosmétologiques est cependant plus récente.

L’espoir que notre peau pourrait tirer sa force de sa coquille et vieillir de manière aussi harmonieuse que lui a encouragé de nombreuses recherches en laboratoire cette dernière décennie. Dans le but d’inclure la bave d’escargot dans les produits cosmétiques. Il faut noter au passage que pour certaines civilisations la bave d’escargot, ou mieux l’escargot dans son intégralité, constitue un secret de beauté ancestrale notamment chez les femmes Mapuches (Andes Chiliennes).

La bave d’escargot : une potion magique ?

La découverte de ses propriétés revient au Dr Fernando Bascunan Ygualt qui a lancé sur le marché la première crème de soin à la bave d'escargot, baptisée Elicina. Fils d'une famille d'éleveurs Chiliens pour le marché gastronomique français, le jeune médecin a tôt fait de remarquer l'extraordinaire douceur des mains des ouvrières. Bien qu'elles se coupent pourtant souvent avec les coquilles, leurs blessures cicatrisent étonnement vite. Quels pouvoirs magiques possède l'escargot ?

Des analyses effectuées en laboratoire sur l'extrait de l'escargot démontrent que son pouvoir magique est scientifiquement explicable. L’escargot produit de nombreux principes actifs bénéfiques pour notre peau et ce, de façon complètement naturelle.

-          DE L'ALLANTOÏNE

Cette enzyme, que ne produit pas l'espèce humaine, permet à l'escargot de régénérer sa coquille quand elle se fend. Accélérant la cicatrisation de la peau et la régénération des cellules, l'allantoïne est utilisée en médecine pour soigner les plaies et les brûlures et en cosmétique pour ses vertus adoucissantes et anti-acnéiques (plus de 10 000 brevets font mention de ce composant). Véritable antioxydant, elle ralentit le processus de vieillissement cutané en éliminant les radicaux libres contenus dans les cellules.

-          DES GLYCOPROTÉINES ENZYMATIQUES ou acides glycoliques

Ces protéines ont une action réparatrice qui favorise la régénération de la peau animale ou humaine. L'escargot a la capacité de régénérer sa coquille et ses propres tissus avec le calcium produit par son régime et l'action des protéines enzymatiques. Elles se révèlent très efficaces dans le traitement des cicatrices.

-          DES VITAMINES A, C ET E

Ces vitamines ont un pouvoir protecteur, nourrissant et anti-inflammatoire. Elles conjuguent leurs propriétés et ont une action anti-radicalaire. La vitamine A permet d'obtenir un teint hâlé tout en favorisant l'hydratation de la peau. La vitamine C protège des infections virales ou bactériennes, du vieillissement cutané, favorise la cicatrisation et aide la peau à produire naturellement plus de collagène. La vitamine E, antioxydant, protège les cellules vitales, réduit l'inflammation et favorise l'hydratation de la peau.

-          DES PEPTIDES ANTIMICROBIENS NATURELS

Efficaces contre les différentes bactéries présentes dans les infections dermatologiques, ils détruisent les pathogènes présents à la surface et dans les pores de la peau et agissent comme une barrière protectrice. Donc la bave d’escargot est également un antibiotique.

-          DU COLLAGÈNE ET DE L'ÉLASTINE

Alliés indispensables de la souplesse et de l'élasticité de la peau, ils permettent de gommer les rides, de réduire les vergetures, atténuent l'acné et l'hyperpigmentation.

-          DES ENZYMES

Exfoliant naturel, ils éliminent les cellules mortes de la surface de la peau.

Pour la plupart des consommatrices qui ont essayé ces soins, elles révèlent qu’ils sont d’excellent  antirides et anti-tâches ; Permettent d’estomper les vergetures ; Accélèrent la cicatrisation rapide sans laisser de trace marquée ; éliminent les cellules mortes ; sont des  anti-UV ; hydratent la peau en profondeur. De plus, ces soins ont également un pouvoir antibiotique puisqu’ils agissent efficacement sur les rougeurs, l’acné et surtout le psoriasis. 

Cependant, extraire cette bave n’est pas facile. Surtout qu’il est conseiller de recueillir la bave d’un escargot stressé pour  bénéficier  de toutes ces vertus sus-évoquées. La bave secrétée par un escargot pour son déplacement ne possède pas la même composition que celle secrété par ce même escargot lorsqu’il ressent le besoin d’une protection ou d’une reconstruction.  La pratique courante voudrait que l’on brise la coquille d’un escargot vivant avant d’en extraire la bave. Ainsi il se trouverait dans des conditions suffisantes de stresse.  Pour les moins radicaux, il suffira d’effrayer le mollusque en le touchant du bout des doigts ainsi ils pourront le laisser repartir après extraction de sa bave. L’inconvénient de cette seconde méthode, est qu’elle ne permet pas une récolte abondante.

Plusieurs groupes cosmétiques ont flairé la bonne affaire, et possèdent de nombreux produits à base de cette bave.  Voire des gammes entières.  Toutefois, attention  que cette bave ne soit associée à des produits chimiques nocifs.  L’idéal serait de la retrouver dans des cosmétiques bio. L’idée bien évidemment est celle de ne pas dénaturer la bave d’escargot en y associant des produits fortement chimiques.