NIGERIA /VIOLENCE CONJUGALE : LE MIRAGE DES RESEAUX SOCIAUX

je wanda magazine

Le monde
Typography

les souffraces cachées de l'épouse d'un celèbre producteur nigerian dévoilées sur INSATGRAM.Preuve que que les reseaux sociaux ne montrent que ce que les gens veulent bien nous montrer.

Foston Utomi. Un célèbre producteur au Nigeria, propriétaire du label Foston Music  a écrit sur son compte INSTAGRAM cette phrase qu’il adressait certainement à son épouse qui l’a quitté : « Lorsque tu t’accroches à quelqu’un qui ne veut pas rester – Il y a des gens qui ne sont pas faits pour être avec toi quel que soit le degré avec lequel tu veux les retenir. Et tous ceux qui méritent votre amour sont uniquement ceux qui restent avec vous dans les moments difficiles pour ensuite rire avec vous une fois la tempête passée (…) la meilleure solution est peut-être de te laisser partir et de faire un grand bond en avant. » Mal lui en a pris car un commentaire anonyme a mis le feu aux poudres : « les violences domestiques ne sont pas permises ».

  Malgré les menaces qu’il a adressées à son ex-compagne dans des messages privées. Ajoke, l’épouse (et mère de son fils) en question qui n’a pas supporté son degré d’hypocrisie a fait étalage de toutes les souffrances qu’elle subissait dans son foyer et qu’elle a voulu garder secrètes. En voici quelques extraits :

« Si tu penses que tu peux poster quelque chose en public et puis venir en privée me dire que ce post ne me concerne pas, je crois que tu blagues en vrai……. Je ne t’ai jamais trompé, jamais énervé, jamais trahi. Malgré le fait que tu m’as fait des choses inimaginables, j’ai toujours cherché des astuces pour t’aimer chaque jour. Je marchais en souriant, en essayant d’être forte pour mon fils, même comme je savais comment tu m’avais détruite(….)

femmes battues Nigeria

image: je wanda magazine

Tu n’auras jamais la paix M. Uba. Tu m’as battu à sang pas moins de 20 fois en 3 ans. Tu as tenté de me tuer 3 fois (TUER) et tu crois que tu auras la paix? (…)« Ce jour mon cher mari vit son épouse et mère de son fils étendue au sol mais il ricanait lui, jurant sur la tête de sa mère que ce serait mon dernier jour sur terre, qu’il serait le prochain dans les blogs dont on dirait qu’il a tué sa femme (…). Il ne montra aucune pitié, ajoutant que je vais me noyer dans mon sang. Il avait fermé toutes les portes, même le balcon par lequel je voulais sauter pour m’enfuir. L’homme que j’aimais a retiré son sous-vêtement et a abusé de moi sous les yeux de mon amie pendant des heures. Il avait deux de ses amis dans la maison ce jour jusque-là, ils ne purent l’en empêcher. Il les a corrigés avant de m’atteindre, déterminés à en finir avec moi. C’est Dieu qui m’a sauvé ce jour. Mon amie et moi avons couru en route, moi avec du sang partout et les gens se demandaient ce qui nous était arrivé. Et ceci n’est qu’un exemple car je peux écrire un livre sur l’enfer que j’ai vécu avec cet homme. Et c’est toi qui a le toupet d’emmener ça sur Instagram. Tu n’arrives même pas à être un modèle pour ton fils et maintenant tu veux faire les longs discours. » 

Nous pouvons dire que les photos que  les stars postent sur les réseaux sociaux ne sont qu’un leurre. Personne ne sait leur vécu réel.l'intégralité de l'article ici

MERGEM