Le retrait de l’Afrique du Sud de la CPI jugé « inconstitutionnel »

Le monde
Typography

La justice sud-africaine, saisie par un parti d’opposition, estime la démarche « invalide » faute de consultation préalable du Parlement.


La justice  sud-africaine a infligé un camouflet au gouvernement, mercredi 22 février, en retoquant sur la forme sa décision controversée de quitter la Cour pénale internationale (CPI), dont il dénonce un parti pris anti-africain.

Saisi par l’opposition, un juge a estimé que la lettre de retrait de la CPI, envoyée en octobre 2016 à l’ONU, était « inconstitutionnelle et invalide », parce qu’elle n’avait pas été précédée « d’une approbation du Parlement ». Le gouvernement et le président Jacob Zuma « doivent sur-le-champ révoquer la notice de retrait », a ordonné le juge Phineas Mojapelo, de la Haute Cour de Pretoria.cliquez ici pour en savoir plus