Politique étrangère/Situation économique difficile au Libéria : Weah réduit son salaire

Le monde
Typography

Une semaine après son investiture et sa prise de fonction officielle, George Weah a dévoilé quelques points qui devraient prendre une place relativement importante au cours de son mandat. Ainsi, face à la difficulté économique à laquelle fait face son pays, le nouveau président a d’ores et déjà assuré réduire son salaire d’un quart, soit de 25%.

En plus de cette décision, Georges Weah promet de réviser une partie de la constitution. Par exemple, au Liberia, la citoyenneté n’est accordée qu’aux « personnes de couleur ». Qualifiant cette loi de raciste et dépassée, George Weah fustige notamment le fait que des étrangers ne puissent  pas obtenir la nationalité, rappelant au passage que beaucoup de ses compatriotes, chassés par la guerre civile ayant eu lieu entre 1989 et 2003, ont été accueillis par les pays dans lesquels ils ont pu fuir.

Une autre décision est de permettre au Liberia d’attirer les investissements et capitaux étrangers. 

 Enfin, George Weah a longuement tenu à s’exprimer sur le thème de l’éducation, une « priorité constante et essentielle » de son gouvernement. En effet, celui-ci souhaite bâtir un système éducatif et universitaire stable qui devrait permettre au Liberia de sortir une main-d’œuvre qualifiée et compétente, bien évidemment utile au bon développement du pays.

La Nouvelle Tribune