Monsieur le président- footballeur : Georges weah un homme au parcours atypique

Le monde
Typography

Georges Weah misère, guerre, immigration ces maux que connaissent l’Afrique il les a vécu. Découvrez le parcours tout savoir sur Président footballeur

C’est l’histoire d’un enfant de la banlieue  de Monrovia dont le parcours peut susciter aujourd’hui le rêve auprès de millions d’Africains. Rêve dont le résum tiendrait en un seul mot « oser ». L’histoire d’un Robin des bois qui vient s’imposer au sein de l’establishment mais dont nuls n’aurait parié sur la trajectoire. Oui trajectoire inédite d’un gamin qui pratiquait un sport qui, pendant longtemps était considéré comme réceptacle du rejet social. Exceptionnel donc est l’histoire de Georges Weah qui  débute dans un pays dont l’environnement social présentait aux yeux du monde juste misère et désolation. La mémoire collective africaine avait du Libéria l’image d’un pays en proie éternellement à des conflits armés qui semblaient être insolubles. Pays où les seigneurs de guerre anthropophages et mercenaires sanguinaires tel Prince Johnson, Samuel DOE et Charles TAYLOR y faisaient la pluie et le beau temps.

Cette image peu honorable pour cet Etat connaitra dans son histoire une page nouvelle  incarnée par le footballeur Georges Weah. Un nom qui dès le début des années 1990 commence à montrer au monde une lueur d’espoir pour ce Petit Etat d’Afrique de l’ouest  qui à bâti sa réputation sur les violences liées à son abondances en diamant.

Son parcours Africain

Georges WEAH commence sa carrière de footballeur à Monrovia. Puis au Cameroun, en tant que professionnel dans un des meilleure Club de l’époque : le  Tonnerre Kalara Club de Yaoundé (TKC). Attaquant au talent hors du commun très vite il explose et se fait repérer par l’un des meilleurs coachs du continent Claude Leroy, alors entraineur de l’équipe du Cameroun, Pays qui à ce moment-là est l’une des plus grandes nations de football Africain. Lui qui  rêve aussi de participer à de grandes compétitions, souhaite être naturalisé par le Pays de Roger Milla, où il pense pouvoir avoir une place au sein de l’équipe nationale. Le Cameroun  ne lui accordera pas cette nationalité. Cette décision qui aurait pu être perçu comme un échec est aujourd’hui, une trentaine d’années, inscrite dans le destin du nouveau président du Libéria. Georges WEAH connait ainsi une carrière exceptionnelle. Claude Leroy contact ainsi Arsène Wenger alors ancien entraineur de l’AS Monaco. En Europe il évoluera d’abord en France ensuite en Italie, aussi en Angleterre avant de revenir en France. C’est au cours de son aventure en Italie avec le Milan AC que l’exceptionnel attaquant de pointe gagnera le prestigieux trophée du ballon d’or qui récompense le meilleur footballeur de la planète football du vieux continent. Il devient ainsi le seul footballeur venu du continent africain à remporter ce titre.

Bénéficiant d’une aura planétaire exceptionnelle, son influence pèse désormais sur son Pays ou il intervient dans les différents conflits armés en prônant la Paix. Cette influence il la met au service de son Pays et décide de rentrer dans l’arène Politique où il devient un acteur important. Battu à l’élection Présidentiel de son Pays en 2005, Georges weah décide de combler son déficit intellectuel en retournant à l’école secondaire. Il s’inscrit donc dans un collège aux Etats-Unis où il obtient son diplôme de fin d’études. Puis il va à l’université devry, ou il suit une formation en droit Criminel et aussi en science politique. Battu une seconde fois par la première dame Ellen Johnson Sirleaf, Georges Weah ne baisse pas les bras et se concentre sur sa carrière politique où il devient membre du sénat en battant le fils de la Présidente de l’époque.

Son ascension prend donc une tournure ultime avec son accession à la magistrature suprême. Georges Weah devient Président de la République du Libéria, malgré un scrutin qui s’est déroulé en trois phases au lieu de deux. Ceci dû à une annulation par la cours suprême du second tour. Il est donc élu avec 61% des suffrages devant un candidat soutenu par l’ancienne Présidente.

WEAH OPON Georges Président. Une véritable leçon de courage et de persévérance face à un système qui rejetait cet enfant issu des quartiers défavorisé. Il bénéficie ainsi de l’appel d’un peuple qui, par l’expression de son vote à voulu mettre à sa tête quelqu'un qui est un  témoin vivant des maux qui mine ce pays et ce continent à savoir ; la misère, la guerre, l’immigration et le rejet. Un réel archétype pour tous ces jeunes qui rêvent de réussir dans leur continent mais souvent contraint à l’exil.

 Un véritable Robin des Bois effectivement qui n’aura eu que de rêve celui de voir son Pays réhabilité et éloigner de lui les stigmates d’un Etat en faillite.

 

Paul Denis Gontran Eloundou