Cameroun: Cabrall et Kamto en Rock star pour leurs premiers Meetings

Politique
Typography

 

Des clameurs, des  cris de joie à l’arrivée des candidats tels des rocks stars. Voilà ce que l’on a pu voir et entendre au cours des premiers meetings de Campagnes de Cabral Libii candidat du parti Univers et Maurice Kamto pour le MRC.  Pour Cabral, le show marathon a eu lieu à deux endroits d’abord à EDEA, puis à Douala au stade CICAM. Quant au professeur Kamto, il  a démarré sa campagne à Bonabérie, soulignant ainsi au passage le caractère tribal des meetings de ses adversaires. Selon lui serait trop proche de leur localité et non des Camerounais et l’autre des candidats a fait là une véritable démonstration de leur force de mobilisation.

Stade CICAM à Douala, les partisans de Cabral Libii sont déjà chauffés à bloc lorsque vers 17h leur candidat apparaît sur l’estrade construit à cet effet. Chemise blanche enfilé dans un pantalon noir, Cabral Libii est venu selon lui réaliser le rêve d’une jeunesse abandonnée.  Celui qui est présenté comme le macron Camerounais, attendu dans la capitale économique, bénéficie de la capitale sympathie d’une forte jeunesse au chômage et qui a soif de changement. Rappelons que Douala est la ville fief de l’opposition au Cameroun, la sympathie des habitants de Douala date des années 1990 ou le SDF de John Fru Ndi  fit un score honorable. L’on peut donc dire que Cabral bénéficie d’un terrain traditionnellement acquis à l’opposition. Plutôt dans la journée,  c’est à Édéa que le candidat du parti Univers a démarré sa campagne électorale. Si certains déplorent ce début de campagne « dans son village », les défenseurs de sa cause estiment que celui-ci est venu prendre la bénédiction de ses ancêtres qui l’ont élevé au rang de MBOMBOK (un titre traditionnel réservé aux initiés de l’ordre mystico-religieux chez les bassas)

cabral a douala

Cabrall Libii au stade cité Cicam

À une dizaine de Kilomètres au nord de la ville de Douala, c’est un professeur KAMTO en tunique des lions indomptables que l’on retrouve. Face à une foule de jeunes qui en redemande, l’esplanade du lycée bilingue de Bonabérie est ainsi prise d’assaut par des curieux. Bien entourée par les forces de l’ordre qui veillent au grain, le déroulement du meeting s’est ainsi poursuivi dans le respect des règles de sécurité. Nous voulons le changement scande beaucoup de jeunes du quartier. Rappelons que Bonabérie est l’un des quartiers industriels de la ville de Douala, c’est une zone en proie au chômage à la drogue et au grand banditisme, mais c’est surtout le quartier qui a vu les réfugiés du sud-ouest afflués durant le conflit armé qui secoue l’État Camerounais. C’est donc auprès de cette classe ouvrière et surtout une foule de Camerounais issu de la zone anglophone que le candidat du mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) a entrepris son périple électoral. En promettant d’aller après son élection sécher les larmes des mamans ayant perdu des proches au dans le conflit. Le professeur Kamto confirme ainsi son talent de grand orateur par sa capacité de mobilisation et surtout par le message de la renaissance qu’il porte au fond du pays.

maurice kamto

Maurice Kamto au Meeting de Bonabérie (Douala)

Une campagne qui s’annonce fort plaisante et qui surprend par la capacité de mobilisation de l’opposition. Les réseaux sociaux principale plateforme de diffusion des idéologies semblent bénéfiques pour ces candidats de l’opposition qui profite de la toile pour opérer une mobilisation auprès d'un électorat jeune entièrement séduit. Il est tout de même important de souligner que la mobilisation des foules n’est pas la mobilisation de l’électorat, cet électorat qui  lui est souvent plus réfléchi et moins enclin aux manifestations populaires.

Gontran ELOUNDOU

si vous avez aimé cet article,

Likez et Partagez.

 

publicité yapee 2