Cameroun-Présidentielle 2018 : Garga Haman Adji contre la coalition de l’Opposition.

Camerounweb.com

Politique
Typography

En effet, approché par nos confrères de Mutations, le président national de l’Alliance pour la démocratie et le développement (ADD) n’est pas allé du dos de la cuillère. Selon lui il est hors de question de parler d’une coalition de l’opposition «Moi, je ne m’alignerai derrière personne», lance t-il à nos confrères

L’ancien ministre, démissionnaire du gouvernement en août 1992, arrivé troisième lors de la dernière présidentielle, en 2011 pense que coaliser pour espérer battre le candidat du RDPC est sans objet « D’ailleurs même si on se réunit, ça ne change pas grand-chose, Paul Biya va gagner », argue-t-il

L’homme politique qui continu à défrayer la chronique pour avoir chassé une journaliste d’un débat organisé par la télévision nationale confie « J’ai reçu Cabral Libii deux fois chez moi. Je lui ai dit qu’on ne commence pas la politique par le sommet. J’ai proposé de l’accompagner. Je ne l’ai plus revu. Et un matin, j’ai appris qu’il est candidat à l’élection présidentielle »

Outre, Garga Haman Adji et le traditionnel oppossant Adamou Ndom Njoya de l’Union démocratique du Cameroun(UDC) sont également dans la bataille pour Etoudi des figures montantes de l’opposition, telles que l’ancien bâtonnier Akere Muna, du Front populaire pour le développement (FPD), Maurice Kamto, du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), Cabral Libii, du parti Univers ou encore Serge Espoir Matomba, du Peuple uni pour la rénovation sociale (PURS).

teles-relay.com

Si vous avez aimé cet article, 

Likez et Partagez