Afrique: Les vrais raisons de la colère de l’Italie contre la France à propos de l'Afrique.

Expert
Typography

La réaction de l’Italie Vis-à-vis de la France est un non évènement.

Les relations internationales dans le monde traversent une forte zone de turbulences. Les regroupements communautaires qui fondent la base de fonctionnement d'États, et présentés comme une panacée, présentent un certain essoufflement. Cet essoufflement se manifeste désormais par un retour progressif vers l’individualisme étatique au sein de ces zones de coopérations. L’Union Européenne et la crise du british Exit (BREXIT), s’accompagne d’un ensemble de nouveau sursaut que l’on peut observer principalement dans les relations bilatérales touchant les états des 27 membres cette Union Européenne. Les crises politiques et économiques internes aux états principalement en Grèce et en Italie en Belgique et en France ont une réelle conséquence sur les relations inter États. La France qui semble être plus proche des États africains du fait de l’histoire africano-Française traverse l’une de ses crises institutionnelles les plus violentes. La crise « des gilets jaunes » qui marque le ras-le-bol de la politique générale de la France, s’accompagne sur le plan continental d’une crise migratoire sans précédent poussant ainsi les États de l’union européenne à revoir leur position sur le paradigme de l’ouverture des frontières et de la libre circulation. Pourquoi l’Italie fustige l’attitude de la France quand on sait que l’Italie aujourd’hui traverse aussi une grave crise institutionnelle notamment avec la montée de l’extrême droite. Depuis quand l’extrême droite se préoccupe du sort des autres ?

L’Italie, grande victime de la crise migratoire et porte d’entrée de l’Europe, se trouve dans l’obligation de s’ériger en défenseur des droits de l’homme notamment des droits des Africains. Les sorties des vices premiers ministres Italiens démontrent effectivement cet état de décrépitude qui existe dans les relations entre ces États de l’Union Européenne qui selon toutes analyses subissent ainsi les politiques mondiales destinées à l’appauvrissement de l’Afrique, cause première d’une immigration massive des populations de l’Afrique subsaharienne vers l'eldorado européen. Le vice Premier ministre italien Luigi Di Maio qui s’insurge contre la politique de la France en Afrique est de ceux-là qui se pose désormais en défenseurs des intérêts de l’Afrique. L’Italie qui a souvent été complice des actes de la France, prend un virage à 180 degrés. Et désormais s’insurge.

Le mouvement 5 étoiles (M5) Porter par les vices Premiers ministres Luigi Di Maio et Mateo Salvini, dont le député Allesandro di Batista à effectuer une mise en scène spectaculaire avec la déchirure du billet de 10 000 FCfa a été le départ de la présupposée rupture de relations entre la France et l’Italie. Il a par la suite dénoncé ce que tout le monde connaît, les fameux comptes d’opérations logés au trésor Français ainsi que le fait que ce soit à Lyon que la monnaie africaine soit battue. Un secret connut de tous enfin révélés. Le franc Cfa n'est rien d'autre que l'élément qui va légitimer le conflit de leadership qui se pose.  Par la suite, les sortis des différents vices Premiers ministre Luigi Di Maio et Mateo Salvini leader de l’extrême droite montrent également une réelle volonté de remettre en question le leadership européen de la France (ce qui est légitime) qui ne doit son prestige qu’à la colonisation.

4179125 0729 dibattista1

 

Le député Batista déchire 10 000 Fcfa 

Un tel discours venant de l’extrême droite est surprenant quand on sait que l’extrême droite a pour principe de faire la promotion d’une politique conservatrice et à la limite exclusive. Ce tournant de l’Italie sur les positions contre le Franc Cfa et la politique néocoloniale de la France sur l’Afrique ne cache rien d’autre que la volonté xénophobe propre au mouvement d’extrême droite qui généralement s’affirme comme étant les leaders de la fermeture des frontières. Oui, les Italiens en ont marre de voir débouler sur les côtes de leurs péninsules des hordes de migrants sauvages des espèces de produits non contrôlés, et des cadavres qui transportent avec eux l’horreur de la décomposition des cadavres. Le bien-être de l’Italie est ainsi menacé et l’auteur de ces malheurs est tout trouvé, il s’agit de la France

L’émotion est-elle nègre et raciste ?

Cette phrase d’Aimé Césaire rend évidemment compte de la réaction que l’on observe sur les réseaux sociaux notamment par les Africains qui saluent ainsi une fois de plus le bourreau. Plusieurs leaders africains s’évertuent au quotidien à dénoncer les pratiques excessives de la politique française, cela ne semble pas émouvoir ces populations qui ne croient jamais en leurs propres leaders. La bataille autour du Franc Cfa, l’histoire du compte des opérations logé au trésor tout cela n’a jamais suscité autant d’engouement que lorsqu’il s’agit d’un vice Premier ministre italien. Faut-il encore que le maître blanc vienne, mué par une strangulation de sa politique intérieure et asphyxié par un système mondialisé dont les conséquences se perçoivent désormais par la chute de sa croissance économique et une immigration clandestine massive. Le maître blanc est celui-là qui réussit encore à faire danser le nègre. Cette sortie de ces hommes politiques met-elle vraiment en danger la France en Afrique ? pourquoi danse-t-on en Afrique ?

L’Italie a toujours pour président Sergio Matarella, qui a d’ailleurs fait un important déplacement en terre Africaine principalement au Cameroun. Au cours de l’année 2016 ce voyage avait pour but de renforcer la coopération entre les peuples Camerounais et Italien. Les relations entre les Pays Africains et l’Italie sont de plusieurs ordres et l’on connaît d'intenses échanges principalement dans le domaine économique avec de grands exploitants Italiens qui au même titre que la France pille les forêts et minerais en terre Africaine. Au Cameroun, des marchés colossaux sont accordés à des entreprises Italiennes on peut ainsi citer l’entreprise PICCHINI qui est celle-là qui est en charge de la construction d’un stade de football pour le CAN 2021 et dont les méthodes de travail n’ont nullement fait preuve de philanthropie pour le Cameroun, du fait de l’importation de tous les éléments de construction de ce stade et qui a laissé plusieurs techniciens du secteur du bâtiment au chômage au profit de la main-d’œuvre italienne.

Le principe de l’immigration choisi est également un fondement de cette coopération. L’immigration à l’italienne consiste à créer un système de « ponctionnement » des Africains brillants afin que ceux-ci apportent leur contribution à la croissance et surtout à la gloire de l’Italie. Sport, recherche scientifique et commerce, exploitation forestière, marché public finance les Africains sont tout comme en France des maillons importants de la politique de rayonnement de l’Italie. L’Afrique dans son habituelle émotion ne voit que les réactions de ce mouvement 5 étoiles qui vise à faire du sensationnel. Sensationnel afin d’attirer la sympathie des peuples nègres.

Un non évènement

« Les États n’ont pas d’amis, n’ont pas d’ennemis, ils n’ont que des intérêts » cette assertion chère au principe des relations internationales doit être le fil conducteur de l’analyse de la situation politique que traverse les relations franco-italiennes. Quel est l’intérêt de l’Italie à se mettre à dos un partenaire stratégique tel que la France. Ces deux États ont des leaders jeunes et veulent pour la France de Macron conserver son hégémonie et le leadership sur l’Europe et l’Afrique, et l’Italie pour sa part souhaite avoir une réelle influence sur l’Afrique afin d’accroitre son déficit économique cause de sa mauvaise croissante. Et aussi endiguer une immigration massive dont la porte d’entrée est l’Italie. Si les politiques Américaines de Donald Trump vis-à-vis des migrants ne font pas bonne presse en Europe, le ras-le-bol de l’Italie est bel et bien du fait de ce fléau mondial de conquête des riches par les pauvres et qui souhaiteront voir cela stoppait. Un non-évènement donc dans les relations internationales parce que l’Italie, ancienne puissance coloniale et éternelle complice de la France n’est pas préoccupée par le sort des Africains mais est motivé par la peur de l’étranger.

Gontran ELOUNDOU

Analyste Politique.