Cameroun: Les vraies raisons des levées de fonds des candidats de l’opposition.

maxresdefault.jpg

Expert
Typography

Les vrais raisons des  levées de fonds de ces candidats de l’opposition

 Après les appels à la générosité lancés par Kabral LIBII pour obtenir les fonds nécessaires à son dépôt de dossier de candidature pour l’élection présidentielle du 07 Octobre 2018, c’est désormais autour du président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun  Maurice KAMTO d’opérer une levée de fond. A la suite de Kabral Libii, désormais les candidats appellent à la générosité du peuple. Un air de déjà vu. Dirait-on inspiré certainement par les nouveaux mécanismes de financement et surtout par la force que représentent désormais les réseaux sociaux.

Maurice KAMTO et Kabral LIBII semblent avoir pris l'option donnée par le RDPC qui consiste à opérer des levées de fonds, l’on sait bien que le RDPC Parti au pouvoir a pour habitudes de faire des levées de fonds pour sa campagne présidentielle. Chose normale pour le commun des Camerounais qui pensent certainement que le Président Paul Biya peut tout. C’est à cette enseigne que s’inscrivent désormais les stratégies de certains hommes politiques comme Kabral LIBII qui a réussi sa levée de fonds qui lui a permis de devenir un probable candidat à l’élection Présidentielle. Par ailleurs bien qu’ayant déjà déposé son dossier de candidature, le MRC recherche désormais le financement nécessaire à sa campagne électorale.

Chose qu’avait déjà eu à faire Cabral LIBII désormais potentiel futur candidat à l’élection qui a obtenu grâce à une levée de fond le financement pour sa caution. Le RDPC utilisant cette méthode aussi a souvent brillé par ses levées de fond spectaculaire tant pour le parti que pour les actions gouvernementales, une option qui fait courir désormais vu que la générosité des Camerounais semble avérée.

Beaucoup ont ouvertement critiqué les candidats de cette opposition et argueraient que ceux-ci viennent une fois de plus spolier le peuple. Pourtant il ne s’agit pas là de spolier ce dernier, mais plutôt de faire comme le Président de la République qui lui, fait des levées de fonds au sein de son parti. L’on sait que la majorité des fonds provient de cotisations de militants qui souvent sont des fonctionnaires, hommes d’affaires et autres débrouillards. Alors pourquoi jeter l’opprobre sur ceux-là qui s’inspirent du maitre pour aussi se hisser dans la cour des hommes politiques crédibles.

Le professeur Kamto lui choisit cette option après que ses militants aient ouvertement  dénigré l’option de Cabral Libii, chose qui pourtant permet de mesurer la cote de popularité et de sympathie des candidats, et de savoir à quel point ceux-ci inspirent confiance. Une option politique pour kamto moins que financière, qui pourtant comporte des risques au cas où  campagne n’aboutisse à un succès.

Gontran ELOUNDOU

Analyste  politique

Si vous avez aimé cet article

Likez et partagez