Selon ce Journaliste, le Parcours d'AKERE MUNA ferait trembler toute la classe Politique Camerounaise

Politique
Typography

AKERE MUNA FAIT PERDRE LE SOMMEIL À PAUL BIYA.

Ceux qui pensent que nous sommes dans la peur doivent se rendre compte que nous nous battrons pour nos droits, a lancé maître AKERE MUNA pour l'annonce de sa candidature à l'élection présidentielle 2018 au Cameroun. Et c'est Paul BIYA qui bondit de son lit d'hôtel suisse où il souffre désormais d'insomnie. 
Souvent Paul BIYA a écrasé ses adversaires comme des fourmis, et ses opposants, après quelques velléités, sont rentrés dans
son gouvernement tel des chiots dans la niche. Mais AKERE MUNA, est de la catégorie des poids lourds durs à cuire. Personnalité de la société civile et incarnation de la lutte contre la corruption, il est crédible sur le plan national et international, et a toujours remporté les élections où il s'est déclaré candidat. 


Après ses études à l' American University à Washington D.C , puis la Honorable Society of Lincoln's Inn en Angleterre où il est admis au Barreau des avocats en 1978, maître AKERE MUNA , est de retour au Cameroun et prête serment au Barreau des avocats en 1982, au moment où Paul BIYA est nommé
Président de la République par AHIDJO, alors qu'il n'avait même jamais gagné une seule élection de chef de classe! 
AKERE MUNA est candidat à la présidence de
l’Ordre des Avocats au Barreau, et est élu à une écrasante majorité Bâtonnier en 1997. En 2004, il est élu au conseil d'administration de Transparency International. Un an seulement après, il est élu vice-président du conseil d'administration de Transparency International. La même année, plus précisément le 5 juillet 2005, à Abuja, il est élu président de l’Union Panafricaine des Avocats. Dans un enchaînement haletant, il est élu président du Conseil Économique, Social et Culturel de l’Union Africaine. Trois élections remportées la même année! 


Fleuron de la transparence et de la compétence, AKERE MUNA surfe sur les sommets des organisations internationales. Chef d'équipe du Mécanisme Africain d'Évaluation des chefs
d’États, il est aussi recruté par l’ONU comme membre du Groupe de Haut niveau sur les flux financiers illicites en provenance d ' Afrique de 2012 à 2015. En retrouvez l'article ici.