La CAA, gestionnaire de la dette publique au Cameroun, pointe 4 000 milliards de Fcfa de prêts engagés mais non décaissés, au 31 mai 2017

ECONOMIE
Typography

La Caisse autonome d’amortissement (CAA), organe en charge de la gestion de la dette publique au Cameroun, déclare que les soldes engagés non décaissés (Send’s) au 31 mai 2017, sont estimés à environ 3 929,9 milliards de Fcfa.

Dans le détail, explique la CAA, ce montant global est constitué de 3 701,1 milliards de Fcfa de Send’s extérieurs sur des prêts-projets, et 228,7 milliards de Fcfa en termes de Send’s intérieurs.

Suivant la programmation de l’exécution des différents projets bénéficiaires enregistrés à la CAA, les soldes engagés extérieurs seront totalement décaissés d’ici 2022, tandis que ceux de l’intérieur, dans le cadre du Plan d’urgence triennal pour l'accélération de la croissance économique et la réduction de la pauvreté (Planut), devraient être décaissés en intégralité, d’ici 2018.

Pour mémoire, chaque année la CAA dénonce la sous-consommation des prêts contractés par le Cameroun. Ceci, du fait de la non-maîtrise du manuel de procédures en matière de décaissement des crédits par les structures bénéficiaires. Le risque, d’après l’institution de gestion, est que les prévisions de croissance liées à la réalisation de certains projets stratégiques ou structurants ne peuvent plus être atteintes.

Par ailleurs, il y a également un renchérissement des financements mobilisés pour les projets, à travers l’accroissement des charges telles que les commissions d’engagement plus élevées.

INVESTIR AU CAMEROUN