CAMEROUN/ 08 MARS 2017 : UNE JOURNEE DE REFLEXION PLUS QU’UNE JOURNEE DE FETE.

dossier spécial
Typography

Ce serait absurde de penser qu’une journée suffit pour  trouver toutes les solutions aux problèmes que les femmes subissent au quotidien dans les différentes positions qu’elles occupent dans la société.

        Cette année le thème arrêté est : « les femmes dans un monde du travail en évolution »Autrement dit une réflexion basée sur l’amélioration des conditions de la femme dans le milieu professionnel. Mais d’autres aspects à améliorer sont à soulever pendant cette journée à savor:

Améliorer sa condition de travailleuse/ professionnelle

             Les femmes veulent s’épanouir dans leur travail et recevoir la reconnaissance de leurs confrères (les hommes). Les femmes souffrent de discrimination en milieu professionnel. Par exemple dans la fonction publique, elles sont en majorité confinées dans les postes de chef de bureau. Il faut trouver des moyens pour réduire toutes ces inégalités qui existent entre les hommes et les femmes ; donner la chance à toutes les femmes d’occuper d’avantage des postes importants dans la fonction publique, au parlement, qu’elles soient suffisamment représentées à la tête des régions, des départements, et qui sait avoir un jour une femme à la tête de notre Etat  camerounais.

Pour celles qui exercent dans le secteur informel, leur améliorer l’accès aux prêts bancaires et multiplier les sessions de formations et d’accompagnements dans leurs projets.

Améliorer sa condition d’épouse et de mère

Quelle méthode adopter pour que les femmes allient soumission dans le foyer conjugal et épanouissement personnel ? Malheureusement nous constatons que plusieurs d'entres elles confondent épanouissement avec libertinage ; elles négligent leur foyer et méprisent leur mari. A une époque bien lointaine les SIXA étaient des lieux où les jeunes filles recevaient une éducation correspondant à leur temps. Aujourd’hui, avec l’évolution du monde et le flux d'information,les femmes sont un peu perdues.

Améliorer sa condition de femme proprement dite

           Beaucoup d’hommes veulent maintenir les femmes dans un rôle de service et de soumission. Certains n’acceptent pas que leurs femmes aient des états de services supérieurs aux leurs : cela reste un sujet de tension dans plusieurs foyers et est la cause de nombreux divorces ou même disons-le de « non mariage » : OUI certains hommes ont peur de perdre le contrôle de leur foyer si jamais ils épousaient des femmes plus instruites. Cela n’est pas l’apanage du genre masculin bien sûr, toutefois cette journée de réflexion devrait aussi associer les hommes pour que ces derniers soutiennent les femmes dans leur  évolution et de ce fait comprennent toutes les blessures que nous portons.

La lecture et la formation comme atout pour un bon épanouissement

          Enfin, la femme doit se former, et qui dit formation dit lecture. Oui les femmes ne lisent pas les femmes noires en particulier ; il y a même un adage qui dit : «… pour cacher quelque chose au noir met le dans un livre » il n’y a qu’à faire un tour dans les chaumières de jour comme de nuit, les femmes sont bercées par les telénovelas et des films à l’eau de rose. N’en parlons pas de leur livre de chevet. En dehors de la bible que l’on époussette de temps en temps en cas de crise conjugale, il n’y a rien d’autres…peut être une chose : la crème de nuit

     somme toute,  les femmes doivent gagner en autonomie et  être moins indépendantes vs à vis de leurs époux, de leurs familles .Car leurs statuts changent tout le temps: elles sont  Mères, épouses, travailleuses, femmes au foyer,ménagère...Malgré cela,les femmes sont physiquement plus faibles que les hommes, donc sujettes à des violences, à des discriminations de tout genre. N’oublions pas les jeunes filles qui sont les futures femmes de demain. Comment les protéger contre les fléaux qui minent notre société ? Dans quel environnement doivent grandir nos jeunes femmes ?

Il y a d'autres journées pour faire la fête, d’ailleurs ce 08 mars n’est pas une fête c’est une journée de réflexion. En ce qui nous concerne, chaque jour est une fête.

Renée Mboula