Zimbabwé - Une boite de conserve à 10 milliards?

dossier spécial
Typography

La crise économique que traverse le pays occasionne une montée des prix inedite, ce qui laisse planer un doute quant au fait que dans un tel contexte, les citoyens puissent avoir un niveau de vie correct.

Un pays dans la tourmente...

10 milliards, c’est ce que coûte un pot de confiture au Zimbabwe en monnaie locale. Le Zimbabwe est au bord de la crise sociale depuis quelques jours. Dans les rues d’Harare, de longues files d’attente devant les banques sont visibles. Les citoyens y font le pied de grue parce que l’annonce par le gouvernement du retour d’une monnaie nationale a ébranlé tout le système économique et financier zimbabwéen. Les banques ont donc été prises d’assaut  par les citoyens qui ont peur de la cessation de paiement et veulent désormais assurer eux-mêmes la sauvegarde de leur épargne. Hélas 400 dollars Us est le montant maximal que les banques peuvent se permettre d’octroyer aux citoyens. Comment peut-on expliquer que le Zimbabwé ne soit pas sorti de cette crise qui dure depuis une quinzaine d’années?

Depuis plus de dix ans, le pays de Robert MUGABE fait face à une inflation grandissante qui a pour conséquence l’augmentation croissante du prix des denrées sur le marché. Pour stopper cette inflation, le gouvernement zimbabwéen avait mis en place un système financier et monétaire qui laissait circuler sur le marché à peu près 8 devises différentes dont le dollar américain. La monnaie US étant privilégiée ici, les échanges commerciaux ont pu retrouver un certain équilibre sur le territoire.

 Afin de stabiliser et de contrôler les flux financiers, le gouverneur de la banque centrale zimbabwéenne a annoncé que désormais le retour à une monnaie locale est envisageable et surtout que celle-ci s’adossera sur la valeur monétaire du dollar américain. Cette nouvelle monnaie sera désormais utilisée pour tous les échanges dans le pays. 

La nouvelle monnaie sortira-t-elle le pays de cette crise aux racines profondes? 

Pour la petite histoire, le Zimbabwé subit depuis une dizaine d’années des désagréments sur le plan monétaire du fait d’une succession d’évènements qui concourent à l’affaiblissement de son économie. D’abord, une  longue et rude sécheresse qui a plongé le pays dans une crise alimentaire sans précédent avec pour conséquence, une inflation du prix des biens de première nécessité.

 D’un autre coté, l’instabilité politique liée à la réforme agraire menée par le président MUGABE a largement contribué à une certaine frilosité économique et à la flambée des prix sur le marché.

 Et un troisième élément est nécessaire ici, c’est la tentative de déstabilisation du pouvoir politique par les Occidentaux qui ont voulu mettre a mal le règne politique de Robert MUGABE, en retirant la confiance des bailleurs de fond. Ces différents éléments ont constribué à aggraver la crise économique que traverse le pays depuis une quinzaine d’années.

Avec la venue d’une nouvelle monnaie, nous espérons ainsi que le Zimbabwe va retrouver plus de sérénité dans son économie.