Cameroun: Voici pourquoi les pièces de monnaie disparaissent.

Pièce de monnaie

dossier spécial
Typography

LA RARETE DES PIECES DE MONNAIE SUR LE MARCHE

            Il n’est pas étonnant d’entendre de la bouche d’un commerçant lors d’un échange avec un client venu acheter une de ses marchandises «  je n’ai pas la monnaie ».           En effet, la Petite Monnaie s’appréhende comme tout reliquat aussi petit qu’il soit que l’on remet à un tiers lors d’un échange. Elle se présente généralement sous la forme de petites pièces d’argent allant de 1 à 490 Francs CFA. C’est ainsi, qu’au Cameroun l’on est forcé de constater que ladite Petite Monnaie devient de plus en plus rare. Qu’est ce qui peut être à l’origine de la disparition de cette dernière lorsqu’on sait qu’il y’a peu de temps on la retrouvait tant dans les grandes surfaces que dans les portefeuilles des usagers ?

            Nous dirons tout d’abord, que ladite Petite Monnaie serait très appréciée des Chinois, qui la transforment en bijoux en l’instar des chaînes en plaquait Or, Argent, Bracelet etc.… qui selon nos investigations sont exportés vers la chine.

            De plus, l’on observe que la disparition des Pièces Jaunes comme on l’entend ici et là dans l’économie Camerounaise actuelle viendrait aussi du fait que celles-ci soient l’objet d’un vaste réseau de contrebande. C’est ainsi que, pour se faire de l’argent certains seraient capable de la confisquer pour les vendre pour plusieurs raisons.

Les cultes chrétiens ou l’on retrouve généralement à la fin de chaque session de prière dans lesquels des quêtes levées permettent généralement d’obtenir une grande quantité de monnaie. Certains commerçants appartenant aux congrégations s’approprient de celle-ci afin de la revendre. Par exemple pour que vous ayez la somme de 5 000 Franc Cfa en jetons de 100 Franc il vous faut débourser ainsi 100 Francs. Pour obtenir le montant de 10 000 Franc Cfa il vous faut par contre aller jusqu'à 1 000 F Cfa. Faites un tour au centre ville de Yaoundé, là, tout y est l’on constate que la petite monnaie est devenu l’objet d’une quête et d’un véritable nouveau commerce. Un précieux butin donc permettant de tirer un maximum de profit.

            En outre, nous pouvons encore observer que la très petite monnaie à savoir, 1 Franc, 5 Francs, 10F et 25 F font l’objet de plusieurs polémiques. Encombrante pour certains qui les boudent, on préfère s’en débarrasser car n’ayant plus de valeurs. Comme autre incidence, nous pouvons prendre le cas de certaines Entreprises à l’instar de celles en charge de la distribution de l’électricité et de l’eau courante qui  auront des problèmes de monnaie lorsqu’il faudra rembourser le client venu payer sa consommation ce qui créera des files d’attente interminable. Les  plus malin les réserve (la très petite monnaie) pour le paiement de leurs factures d’eau ou d’électricité. Une vraie parade contre les caissières qui semblent toujours vouloir arrondir les reliquats au profit de leurs entreprises (poches).

            Ainsi, il est à noter que l’absence de cette Petite Monnaie pourrait avoir de nombreuses conséquences sur l’économie Camerounaise. Aussi petite qu’elle soit, leur rareté pourrait entrainer à long terme la création d’un commerce illégal de pièces de monnaie.  De plus, l’absence des pièces de monnaie sur le marché entrainerait automatiquement une hausse des prix en ce sens où, n’étant plus en circulation, tous les produits dont on pouvait se procurer avec lesdites pièces  seront revus à la hausse. C’est ainsi, que nous pouvons prendre l’exemple de ce beignet qui à l’époque coûtait 10 Francs et dont le prix a considérablement doublé avec l’absence de la Petite Monnaie. Face à ces conséquences et bien qu’étant un travail fastidieux, l’Etat devrait mettre sur pied des mesures en vue d’un meilleur contrôle de la monnaie élément incontournable de l’économie d’un pays.

Sylvain BELINGA.

 Si vous avez aimé cet article,

likez et partagez