La place de la compétitivité dans la politique economique camerounaise

réussite
Typography

Les préoccupations de compétitivité apparaissent, pour ainsi dire, consubstantielles à l’ajustement structurel de l’économie camerounaise, entamé depuis 1987 et qui s’est poursuivi jusqu’à nos jours, bien au-delà de 2006, année de l’Atteinte du Point d’Ajustement.

 

Dans la logique des bailleurs de fonds qui ont conduit cet ajustement, il s’agissait de renforcer la compétitivité de l’économie camerounaise en la débarrassant de toutes les entraves bureaucratiques (dérégulation, privatisation) et en améliorant la gouvernance. La nécessité de renforcer la compétitivité camerounaise a pris un caractère critique avec les APE dont la mise en œuvre suggère une confrontation directe entre les produits d’une Union Européenne sur-développée contre le maigrichon système productif du Cameroun.

Une perspective qui traumatise certains segments de la société camerounaise, mais suscite des mesures d’atténuation de la part des pouvoirs publics, ainsi que le témoigne le programme de mise en niveau PASAPE. On peut cependant aborder le problème autrement, en appréhendant les menaces des APE non pas à travers les théories sophistiquées, mais simplement dans la manière dont celles-ci s’expriment dans le vécu quotidien des Camerounais. Lire la suite sur horizon-plus.com