Le bulletin de note du Cameroun selon le FMI

Camernews

ECONOMIE
Typography

A l’issue de la 2ème revue au titre de la facilité élargie de crédit (FEC) en faveur du Cameroun, Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint (DGA) du Fonds monétaire international (FMI), a souligné, le 6 juillet, les bons et mauvais points des perspectives économiques du pays, à moyen terme.

Selon Mitsuhiro Furusawa, les perspectives macroéconomiques du Cameroun pour 2018 restent positives. Dans cette veine, a indiqué le DGA du FMI, la croissance du pays devrait rebondir à 4%, portée par le lancement de la production de gaz, les activités du BTP en vue de la Coupe d’Afrique des nations 2019 et une amélioration de l’approvisionnement en énergie. L’inflation, elle, devrait rester faible. Bien plus, une hausse des prix du pétrole faciliterait une constitution plus rapide de marges de manœuvre budgétaires et extérieures.

« A moyen terme, la croissance devrait atteindre progressivement son niveau potentiel de 5-5½%, portée par la mise en exploitation d’infrastructures importantes dans les secteurs de l’énergie et du transport, ainsi que par l’augmentation de l’investissement privé », a pronostiqué le représentant du FMI.

Cependant, a relevé Mitsuhiro Furusawa, les aléas entourant les prévisions du Cameroun sont plus ou moins équilibrés. Parmi les risques, figurent une évolution défavorable des prix des produits de base, une détérioration de la situation sécuritaire, une lassitude face aux réformes, à la veille de l’élection présidentielle du 7 octobre prochain, et la matérialisation de passifs contingents qui pourraient peser sur la dynamique de la dette.

investiraucameroun.

Si vous avez aimé cet article,

Likez et Partagez