Cameroun: le premier ministre demande aux responsables des administrations publiques de prendre l'avion moins chère.

image boeing

ECONOMIE
Typography

Philemon Yang appelle les directeurs généraux et présidents des conseils d’administration des entreprises et établissements publics à effectuer tous leurs voyages par avion vers l’étranger en classe affaire et non en première classe.

classe affaires

Le Premier ministre, chef du gouvernement camerounais, tire la sonnette d’alarme sur le coût des missions et déplacements à l’étranger des directeurs généraux et présidents des conseils d’administration des entreprises et établissements publics. Dans une circulaire datant du 23 février, Philemon Yang les appelle à rationaliser leurs voyages.

« Outre le fait que certaines de ces missions s’effectuent sans autorisations préalables des autorités de tutelle compétentes, leur plus-value pour l’entreprise ou l’établissement public concerné (e) n’est pas toujours établie. Bien plus, les déplacements et missions à l’étranger ont une forte incidence sur le budget des entités publiques placées sous votre responsabilité, alors même que celles-ci sont, dans la plupart des cas, régulièrement confrontées à des tensions de trésorerie et éprouvent des difficultés réelles à assurer les missions de services publics qui leur sont confiées« , souligne le chef du gouvernement.

Philemon Yang prescrit quatre mesures « d’application immédiate » aux responsables concernés. Ce sont : les voyages par avion en classe affaire; la présentation des demandes d’autorisation de sortie par les présidents de conseil d’administration au secrétaire général de la Présidence de la République (pour les entreprises et établissements publics placés sous la tutelle de ladite institution); les demandes d’autorisation de sortie aux ministres de tutelle, en vue de leur présentation à l’approbation du Premier ministre; ainsi que l’adoption des itinéraires les plus directs et les moins onéreux.

.journalducameroun.