Le DASHIKI, le symbole de la culture Afro

Mode
Typography

Le Dashiki ou Mascara : de Jimmy Hendrix à Fabregas, découvrez l’histoire de ce vêtement populaire qui revêt au fil du temps et dans certains coins du monde, un caractère identitaire. 

 Dashiki ou une chemise intemporelle au succès planétaire  

De son vrai nom "Addis Abeba" et vulgairement appelé Dashiki, qui signifie chemise en langueYoruba, ce vêtement est une pièce de traditionnel coloré dont le port est assez répandu en Afrique et plus précisément en Afrique de l’Ouest. Il est souvent porté par des personnes revendiquant leur appartenance à une communauté "afro" ou par des personnes attirées par des tissus très colorés entre autres. De New York à Dakar, en passant par Yaoundé, Abidjan et ailleurs, le succès du Dashiki n'est plus à démontrer. En effet, depuis Jimmy Hendrix icône musicale des années 60 et certaines stars américaines  à l’instar de Beyonce, Stevie Wonder, Chris Brown, Jesse Jackson Alicia Keys, Joke, ou encore « Le Roi de la pop » Mickael Jackson qui l'arborait dans l’un de ses clips ("Do not care about us" tourné au Brésil à la fin des années 90), le Dashiki n'a pas fini de faire parler de lui. 

Le Dashiki, un vêtement qui s'adapte! 

De simple tissu pagne coloré, il a évolué aujourd’hui grâce aux motifs qu’il renferme; motifs représentant des éléments symboliques des traditions africaines. Il est donc devenu une sorte d'emblême de(s) culture(s) africaine(s). C’est dans cette lancée que le Bénin, pays situé en Afrique de l’Ouest a fait la promotion de celui-ci à travers certains artistes musiciens africains tels que Dibi Dobo. Par la suite, il s’est plus répandu quelques années plus tard grâce à l’artiste congolais « Fabregas » dans son clip «  Mascara ». Ses motifs s’adaptent à toutes formes de tissu et sont personnalisables à souhait. Le port du Dashiki, se fait aussi bien par les hommes, les femmes que les enfants. Le Dashiki revêt un caractère décontracté grâce aux couleurs entre autres et sérieux, qui peut être porté par tous. Les flux migratoires et internet entre autres permettent à ce vêtement de s'exporter aux quatre coins du monde. Si bien que certains le qualifie de ″vêtement par excellence″. Alors, Dashiki?