Les raisons probables du choix de STANLEY ENOW comme image de marque de cette banque peuvent vous surprendre.

Pic by/ ascese conseil

Culture
Typography

 

L’Artiste Camerounais stanley ENOW vient encore de marquer un coup dans le monde du show-business. Apres avoir déjà fait la une publicitaire en tant qu’égérie d’une firme brassicole mondialement connue, le Rappeur Camerounais récidive avec la signature d’un gros contrat en devenant l’icone d’une grande Banque Camerounaise. Une campagne qui intervient à un moment ou les crispations politiques et sociales se vivent, dans notre Pays, notamment dans les régions nord-ouest et sud-ouest (Anglophone) dont l’artiste est originaire. Est-ce seulement l’image du rappeur qui était recherchée  ou alors d’autres raisons liées à la conjoncture sociale peuvent être évoquées ? Pouvons-nous faire une autre lecture de cette campagne ?

Le jeudi 05 octobre 2017, au siège de la Banque à Douala, en plein cœur du quartier d’affaire (Bonandjo), que l’artiste Stanley ENOW et son équipe managériale, ont rencontré les membres du comité de direction de la dite banque (comité composé du directeur général et de ses collaborateurs) pour la signature du contrat. Les termes dudit contrat ne sont pas entièrement connus. Nous mentionnerons juste que ce contrat est d’une durée de 12 mois. Après la signature, l’artiste s’est prêté à une longue séance de dédicaces aux fans qui ont fait le déplacement. L’évènement s’est soldé par un cocktail dans une ambiance chaleureuse.

  Beaucoup d’internautes s’interrogent sur l’opportunité pour la Banque de faire de Stanley ENOW son image de marque, quand sur le plan artistique il semble s’éloigner du public. Certains y voient juste une opération de marketing, que l’on traduit par  la relation qui existe entre la banque et l’artiste dont la fidélité semble être à première vue un héritage familial du fait de son père, grand client. L’accroche «  comme mon père je suis client … » en découlerait.  Une opération de charme auprès des jeunes certes, mais que l’on peut aussi interpréter autrement.

Que représente cette Banque pour les Camerounais ?

La Banque en question est constituée de capitaux majoritairement détenus par l’Etat Français à 68,5% et par le Cameroun à 17,50%.  La banque revendique la plus grande base de données clients, issus de la fonction publique pour la plupart.   C’est donc un établissement qui peut être perçue comme une véritable banque de l’Etat Camerounais proche du citoyen.  Le choix d’un artiste originaire de la région anglophone en ces moments de troubles semble donc avoir aussi des objectifs sociopolitiques. Un artiste qui fait la publicité d’une banque n’est tout de même pas courant. Il est bien le symbole d’une jeunesse émergeante, que la banque souhaite attirée.  Si l’on fait une interprétation symbolique de cette affiche l’on y voit un artiste le poing fermé. La signification de ce geste demeure  la revendication et  l’engagement. Revendication de son appartenance à une banque certes mais surtout à un pays, le Cameroun. On pourrait également faire une interprétation symboliquement plus forte. En analysant au-delà de la vision marketing de la banque qui vient faire d’une pierre deux coups, l’on peut se demander si la crise anglophone n’a pas été une motivation du choix de Stanley ENOW.

Pourquoi Stanley et pas d’autres artistes de la zone d’expression anglaise ?

Jeune artiste Rappeur, Stanley ENOW est Originaire de la région du Sud-ouest Cameroun. Il se positionne comme un véritable professionnel de la musique Rap dont les clips de grandes qualités, sont prédestinés à être diffuser sur les médias internationaux. Une aura internationale donc qui pourrait avoir un échos tant sur le plan national qu’international. Un adepte du luxe et de la qualité, il est celui qui semble convenir le mieux au positionnement de la banque à savoir  « la qualité accessible à tous ». On peut positionner Stanley comme l’artiste rappeur le moins violent dont la musique est faite pour tout public : parents comme enfants. Une musique   qui n’expose pas la nudité féminine dans les clips, et où l’on ne voit pas souvent de l’alcool ou de la drogue contrairement à certains artistes originaires de la même zone géographique. Aussi, Stanley ENOW  semble très attaché au drapeau Camerounais qu’il arbore régulièrement. Une véritable icone dont la musique est écoutée partout et par tous.

 En somme on assiste à une opération de charme sur le plan marketing qui doit inciter les jeunes à la bancarisation, mais surtout la réaffirmation symbolique des autorités Camerounaises à faire comprendre aux jeunes citoyens originaires des régions d’expression anglaise, que notre pays tient à eux et que la société Camerounaise via sa culture n’est rien et ne serait certainement pas la même sans eux. Nous espérons que de telles initiatives ne soient pas des évènements isolés à caractère politique, mais que les artistes puissent vraiment bénéficier des retombés publicitaires liées à leur image.

stanley Enow

adresse facebook