LES EVEQUES ANGLOPHONES DAND LE VISEUR DE LA JUSTICE

News
Typography

C’est le titre qui barre la une de la Nouvelle Expression du 17 avril 2017. Il s’agit  Cornelius Fontem Esua, évêque de Bamenda, Michaël Bibi, évêque auxiliaire de Bamenda, Georges Nkuo, évêque de Kumbo, le père Michael Kintang, principal du collège sacré cœur de Makom. Ces derniers devront comparaitre en Justice dans les prochains jours.

La plainte avec constitution de partie civile est signée du colonel Tamambang et du Lieutenant-colonel Terence Sama au nom du Consortium des parents d’élèves de la région du Nord-ouest. Il leur est reproché d’avoir empochés les frais de scolarités des élèves depuis le mois de novembre 2016. Ces établissements étant privés auraient dû continuer à dispenser les cours. D’après la citation directe Il leur est reproché d’avoir collecté les frais de scolarité sans administrer les enseignements. Il est, en outre, reproché, à l’archevêque de Bamenda, son appel à l’interruption des cours, dans les établissements scolaires, relevant de sa province ecclésiastique.

Vendredi 21 avril, l’archevêque de Bamenda, Mgr Cornelius Fontem Esua, son auxiliaire Michaël Bibi, l’évêque du diocèse de Kumbo Georges Nkou, et le principal du collège sacré de Mankon, sont attendus au Tribunal de première instance (Tpi) de Bamenda. Le Quotidien de l’Economie du 19 avril 2017, abonde dans le même sens. « Mgr Samuel Kleda prend la défense des évêques assignés en Justice ». Suite au procès intenté à Cornelus Fontem Esua, Michael Bibi, et George Nkuo, l’archevêque métropolitain de Douala déplore que l’Eglise catholique soit seule devant la barre. Pour Me Akere Muna, ce procès n’a aucun fondement, du point de vue légal. Mais seulement le quotidien relève aussi que « les plaintes contre l’église s’élargissent » car le consortium des parents d’élèves du Nord-Ouest et du Sud-Ouest a initié une autre action en Justice contre le modérateur de la Presbyterian church of Cameroon (Pcc) et des responsables de l’Eglise Baptiste du Cameroun. Le modérateur de la Presbyterian church du Sud-Ouest a reçu une citation directe pour se présenter devant le juge à Buea.

Pour Le Messager, « deux colonels sont à la manette ». Agissant au nom d’un certain « consortium des parents d’élèves », ils sont à l’origine de la citation directe contre les évêques