Cameroun: Retrait de la CAN 2019, un échec à force de l'expérience ?

Uncategorised
Typography

Dans une trentaine de jour, qu’il le veuille ou pas, le Président de la République devra prononcer son  traditionnel discours à la nation. Ce sera certainement un moment embarrassant pour lui qui avait promis d’offrir au Cameroun pour ce mandat (certainement son dernier), l’organisation de la compétition de football la plus prestigieuse d’Afrique et la plus regardé du continent. Une pilule certainement difficile à avaler quand on sait que le chef de l’État a donné toutes les garantis au peuple que ce tournoi aurait eu lieu sur les terres Camerounaises.

paul biya message a la nation dec 2016 int

Un mois après sa réélection, le Président Paul Biya se voit déjà embarrassé par une nouvelle qui vient pour la circonstance, salir non seulement l’image du  peuple camerounais tout entier, mais aussi montre à suffisance l’échec d’une élite gouvernementale  incapable de respecter ses engagements. Comment après avoir donné toutes les garantis, le Cameroun se voit donc retirer l’organisation d’un tournoi qui aurait permis au chef de l’État Paul Biya de retrouver un peu de crédibilité auprès de son peuple, mais surtout aurait hissé haut le drapeau camerounais comme étant le premier pays à organiser un Coupe d’Afrique des Nations avec 24 équipes.

publicité yapee 2

 

Plusieurs missions officielles des membres du gouvernement sur les chantiers n’auront été que de la poudre aux yeux pour ceux-là qui croyaient convaincre par les mots. Les longues conférences de presse du ministre des sports qui pensaient convaincre par la rhétorique n’auront pas pu cacher les réalités du terrain qui sont : retards dans le cahier des charges principalement au niveau des chantiers des stades, des routes qui comme on le sait ne sont pas encore achevées.  Par exemple, la nouvelle autoroute Douala Yaoundé plus sûre n’est qu’à 10% de sa réalisation, beaucoup les routes autour des différents stades de Douala et de Yaoundé ne sont pas encore existantes. Un ensemble d’Éléments techniques qui laisse penser que quelque part la vérité n’aura pas toujours été au rendez des déclarations gouvernementales.

conférence de presse bidoung mpkwatt

Un vrai embarras désormais pour le chef de l’État qui se voit ainsi « affiché », et dont l’aura sera encore réduite à la raillerie parmi ses pairs. Le « Cameroun c’est le Cameroun », disait-il et là nous constatons que l’inertie et la corruption associée aux détournements massifs de fond ont ainsi étalé au grand jour, aux yeux du monde la profondeur du mal Camerounais. Voici donc qu’après un mois de nouveau mandat le monde tout entier retiendra de Paul Biya que c’est le seul président qui en 36 ans d’expérience au sommet de l’êtat n’aura pas pu maitriser ses collaborateurs, ne maitrise pas son agenda, et sera le premier président à qui l’on confie l’organisation d’une compétition majeure et à qui on la lui retire 7 mois précédents.

ELNA.