Cameroun: Un membre de l'opposition arrêté après des incidents pendant le vote.

MRC Party.

News
Typography

Okala Ebode du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc ) été arrêté, après être intervenu dans un incident de fraude au dépens de sa formation politique.

Il est 17h 30 ce jour au collège Vogt de Yaoundé. Dans 30 minutes, les bureaux de vote doivent fermer. Les derniers électeurs arrivent. Un homme reconnu comme militant du Mrc, retrouve son nom au bureau de vote L. Il entre pour voter. Mais à sa surprise, il constate qu'une autre personne a déjà voté à sa place. La colère gagne le bureau de vote. La présidente de ce bureau de vote, est accusée d'avoir voté à la place du militant du Mrc. La confrontation s'envenime entre les scrutateurs du Rdpc, et ceux du Mrc . Pis encore, un membre d'Elecam commet une incroyable maladresse, en affichant son appartenance au parti de Paul Biya . " Vous allez perdre cette élection. Vous ces gens du Mrc. Nous allons procéder au dépouillement tout à l'heure, et vous verrez comment vous êtes perdants ", lance -t-il aux militants du Mrc, pour ce qui était devenu une passe d'armes entre deux partis politiques. Policiers et gendarmes arrivent sur les lieux, mais la situation ne se calme pas. Il y a du plomb dans l'air.

publicité yapee 2

Dans la dynamique de la confusion, l'urne est cassée par le militant du Mrc qui a vu son vote volé. Voyant venir la fin du scrutin venir, la présidente du bureau de vote L est accusée d'avoir voté pour plusieurs électeurs absents. Cette dernière, d'après les recoupements faits par Camer.be, est militante du Rdpc, le parti au pouvoir.

Depuis notre arrivée au collège Vogt, le scrutin se déroule globalement bien, mais le bureau L est le seul à être décrié par de nombreux électeurs qui y voient de nombreuses curiosités. " je suis venu voter le matin, et la présidente de ce bureau de vote m'a demandé de partir sans apposer mes empreintes sur l'encre. Cela m'a paru curieux, mais je me suis dit que comme ce n'est encore que la matinée, il doit avoir des problèmes techniques, et je suis parti ", nous confie un électeur revenu pour le décompte des voix. Une confidence que feront beaucoup d'autres électeurs, et tous, n'accablant qu'un seul bureau, parmi la pléthore du collège Vogt.

La police et la gendarmerie veulent embarquer le militant du Mrc coupable d'avoir cassé l'urne durant la pagaille. Les militants du Mrc exigent que la présidente du bureau de vote L, soit aussi embarqué avec leur camarade. " Cest elle qui a causé tout ce désordre à cause de sa fraude. Notre camarade ne peut être embarqué qu'avec elle aussi ", scande une militante du Mrc .

Okala Ebode le trésorier adjoint du Mrc arrive sur les lieux, avant d'être embarqué sans façon par une escouade de Policiers et de gendarmes venus en renfort, sous la conduite d'un commissaire divisionnaire et d'un adjudant chef. Le cadre du Mrc est embarqué avec d'autres militants. La police engage la chasse aux militants du Mrc dont certains sont obligés de se faire discret et fondre dans la foule.

Au moment où nous quittons les lieux, Okala Ebode le trésorier adjoint du Mrc, en compagnie de ses camarades, ont été embarqués vers une destination inconnue.

camer.be.

Partager cet article?.